Seychelles: Distanciation sociale, bonne hygiène à pratiquer sur les plages, selon le ministre

Le comité de contrôle des plages des Seychelles devra prendre des mesures pour garantir que la distanciation sociale et les bonnes pratiques d'hygiène soient respectées sur les plages de la nation insulaire alors que le pays accueille à nouveau les touristes dès le mois août, a déclaré le ministre pour le Tourisme.

Le ministre pour le Tourisme, Didier Dogley, a déclaré mardi à la presse, qu'il fallait entamer cette discussion maintenant car "il n'y a pas beaucoup de visiteurs étrangers dans le pays, où allant à la plage".

"Nous avons vu dans d'autres pays, où les touristes voyagent déjà par avion, que diverses mesures sont prises, et nous devrons faire de même. Nous devrons nous assurer que la distanciation sociale et l'hygiène sont pratiquées en conséquence", a-t-il déclaré.

Le comité de contrôle des plages a été créé au mois de février de cette année et a été chargé de la gestion durable de toutes les plages afin que les Seychelles puissent conserver leur image auprès des touristes en tant que destination balnéaire de classe mondiale.

Le ministre a expliqué que malgré le fait que le comité ait été mis en place avant que COVID-19 ne devienne un problème mondial, les Seychelles devaient concentrer leur attention sur d'autres domaines prioritaires lorsque le virus est devenu une pandémie et ont donc mis de côté le travail que le comité avait prévu.

"Nous avons dû nous concentrer sur d'autres choses que les problèmes majeurs auxquels nous sommes confrontés avec la gestion et le contrôle de certaines activités qui nuisent à l'industrie du tourisme et aussi l'utilisation des plages en général.

Nous aimerions continuer, étant donné que lors de diverses réunions auquel j'ai assisté sur les trois îles principales, les gens nous ont demandé de continuer à travailler sur certains des problèmes qui affectaient l'industrie du tourisme avant COVID-19 ", a déclaré M. Dogley.

Il a ajouté qu'il a été souligné lors de ces réunions qu'il est nécessaire de "s'assurer qu'au moment où l'industrie du tourisme redémarre, au moins nous aurons des mesures en place et serons prêts à avoir une meilleure industrie touristique dans le pays".

Le ministre a déclaré que les plages des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, est d'une importance capitale car "c'est le point de vente le plus unique" de la nation insulaire.

"Nous vendons toujours cet environnement naturel vierge et unique qui est encore très intact. Nous avons vu qu'au cours des deux dernières années, il y a eu une prolifération d'activités sur les plages elles-mêmes - des gens vendant toutes sortes de choses, mettant des lits de plage, jouant de la musique forte et faisant la fête jusque tard dans la nuit, et déranger les autres, certains mènent des activités illégales, et il y a des crimes qui s'y produisent ", a déclaré M. Dogley.

Le comité comprend la police des Seychelles, le département de l'environnement, l'Enterprise Seychelles Agency, la Seychelles Hospitality and Tourism Association et la Seychelles Planning Authority. M. Dogley a expliqué que ces différentes institutions ont été réunies car chacune d'elles a un rôle responsable à jouer dans les domaines de préoccupation.

"Nous voulons essentiellement que tout le monde prenne son rôle au sérieux et aborde les problèmes qui affectent la jouissance des plages par ceux qui paient beaucoup d'argent pour venir ici", a déclaré M. Dogley.

Il a ajouté qu'à part les activités qui ont un impact négatif sur l'image des plages aux Seychelles, dans certaines circonstances, il y a un manque d'installations que les gens pourraient utiliser comme des toilettes, des douches et des casiers.

Compte tenu du ralentissement économique du pays, le gouvernement ne sera pas en mesure de financer la construction de ces installations cette année.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.