Cameroun: Célébration - Vibrant hommage à la musique

Le 19 juin dernier, le secrétaire général par intérim du Minac, au nom du ministre Bidoung Mkpatt, a fait une déclaration à l'occasion de la journée dédiée à cet art.

Une minute de silence en la mémoire des artistes musiciens disparus, avant de commencer. Le 19 juin dernier, en prélude à la journée mondiale qui célébrée dimanche, le ministère des Arts et de la Culture (Minac) a rendu un vibrant hommage à ces artistes de la musique ayant porté les couleurs du Cameroun tant au niveau national qu'au-delà des frontières. C'était à travers une déclaration faite dans ce département ministériel par le secrétaire général par intérim, Christophe Mbida Mindzie, au nom du ministre. D'entrée de jeu, le SG a indiqué que l'un des moyens les plus efficaces de promouvoir la diversité artistique et culturelle du Cameroun est la musique.

Le pays s'est également ouvert au monde du showbiz grâce aux productions musicales de certains artistes de renom comme Manu Dibango, Anne marie Nzie, Eko Roosevelt, Zangalewa Group, Les Têtes Brûlées, Charlotte Dipanda, Petit Pays, Lady Ponce, Daphne, Locko, Salatiel, etc. « La musique joue un rôle essentiel pour nombre d'entre nous et constitue un puissant vecteur de rapprochement interculturel. La journée mondiale qui lui est dédiée vise principalement à faire valoir son importance et celles des musiciens. Faut-il le rappeler, les Camerounais sont des amateurs de musique. Dans ses différentes formes d'expression artistiques, le Cameroun dénombre d'innombrables rythmes musicaux, chacun découlant d'un héritage culturel émanant des aires culturelles », a indiqué Christophe Mbida Mindzie.

Placée sous le thème : « Vivez, aimez et plongez-vous en musique », la fête de la musique se célèbre dans un contexte où les contraintes de respect des mesures barrières dont entre autres la distanciation, la limitation des activités de masse, le confinement et les souffrances qu'inflige la pandémie du covid-19 impactent négativement sur le sous-secteur art et culture. En dépit de cette situation comme l'a souligné le SG par intérim, les hommes et femmes de culture et les artistes du pôle art musical ont produit et composé pas moins de 100 chansons. Une manière pour ces artistes musiciens de contribuer à la sensibilisation et à la conscientisation des populations au respect des mesures barrières. Si tel est vrai que la musique adoucit les mœurs à travers la mélodie et la symphonie, l'on ne peut que retrouver du réconfort, de la consolation pendant cette période difficile que traverse l'humanité avec les inquiétudes du Covid-19.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.