Congo-Brazzaville: Coronavirus - L'ambassade de France fait don de matériel de protection aux centres de santé

L'ambassadeur de France au Congo, François Barateau, a remis le 23 juin le matériel de protection contre la pandémie de coronavirus aux centres de santé, partenaires de l'Association de l'amour vivant (ASLAV) que dirige Lazare Mabona.

Des gants médicaux et stérilisés, de masques et charlottes chirurgicaux, gels hydro-alcooliques, sur-blouses, charlotte et thermoflash, tel est le contenu du don offert par la France aux vingt-et-un centres de santé de huit départements du Congo. Il s'agit de Brazzaville, Pool, Niari, Kouilou, Cuvette et Cuvette Ouest, Sangha et la Likouala.

A Brazzaville, les dispensaires Sœurs Martin Poto-Poto et Ouenzé, dispensaires avec maternité Moukondo, de Mbouono, la Gériatrie Ma Maison, le Poste de santé Djiri et de Makabandilou sont les principaux bénéficiaires de ce don. La valeur de ce matériel médical est estimée à environ six millions quatre cent mille francs CFA, a expliqué François Barateau.

Il permettra à ces différents centres de santé de mener à bien leur mission afin d'éviter le risque de contamination. Selon l'ambassadeur, les équipes soignantes doivent disposer des équipements de protection adéquats afin que soit garantie une prise en charge adaptée et sécurisée des patients. « La France est à pied d'œuvre pour contribuer et soutenir la riposte sanitaire face à cette crise inédite au Congo comme ailleurs. Nous sommes réunis aujourd'hui pour procéder à la remise du matériel médical, par l'association de l'amour vivant qui déploie de remarquables efforts pour améliorer l'accès aux soins des populations les plus déshéritées au Congo », a-t-il dit.

Le diplomate français a, par ailleurs, indiqué que le don s'inscrivait dans le cadre de la collaboration entre l'association et l'ambassade de France au Congo. Le partenariat, poursuit-il, a permis de faciliter l'accès aux soins de santé des populations situées sur le fleuve de la Likouala aux herbes, grâce à la construction d'une pirogue motorisée, financée par le programme Piscca 2018-2019 à hauteur de plus de trente-neuf millions francs CFA.

Le coordonnateur pays de l'association, Lazare Mabona, a rappelé l'appui de l'ambassade à l'association dans plusieurs programmes. Parmi ceux-ci, figurent la formation du personnel médical, le soutien de dossiers de parrainage de malades, les consultations avancées fluviales dans le département de la Likouala. « L'ambassade est à nos côtés et cela dans ces circonstances si particulières et uniques. La pandémie ici n'est pas encore jugulée et ce matériel de protection arrive à point nommé », a-t-il déclaré.

Après la réception des échantillons par les représentants des centres de santé, la sœur Ida Pélagie Louvouandou du dispensaire Sœur Martin a salué le geste accompli par l'ambassade.

« Le don est le résultat du partenariat entre les trois parties, notamment l'association, l'ambassade et le dispensaire. Le geste n'est pas le premier du genre. Grâce à l'ambassade de France, le dispensaire abrite aujourd'hui un bâtiment des sages-femmes ainsi que l'école spéciale qui accueille les enfants en difficulté », a-t-elle souligné.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.