Tunisie: Fakhfakh devant l'ARP - Finies les solutions de raccommodage

Tunis — Finies les solutions de raccommodage, aujourd'hui, il est question de sauver l'Etat tunisien, a déclaré jeudi le chef du gouvernement Elyès Fakhfakh devant le parlement. Il s'est dit confiant de la capacité des Tunisiens à relever ce défi.

Et d'insister, un plan de salut s'impose. Et il faut admettre que les solutions de raccommodage se sont avérées infructueuses.

Nous prendrons les mesures qui s'imposent tout en tenant compte des catégories vulnérables, a-t-il soutenu devant les députés au cours de la plénière sur le bilan de l'action du gouvernement 100 jours après sa prise de fonction.

Il a rappelé qu'à la base, le conseil des ministres tenu le 8 mai dernier s'est penché sur l'élaboration d'un plan de relance avant de convenir du besoin d'un plan plus global de salut qui s'articule autour de la relance de l'économie, le renforcement du projet de numérisation l'administration et, l'empowerment social, en particulier les jeunes. Il a regretté l'inactivité de près d'un million de jeunes entre 15 et 29.

A ce sujet, Fakhfakh a fait observer que le rôle social de l'Etat ne doit pas se limiter aux aides mais à la consécration de l'égalité des chances devant l'éducation, le logement, le transport et la santé. Il a mis en avant l'importance, pour l'Etat, de reprendre son rôle social.

Le plan de salut qui œuvrera à rétablir la confiance dans l'Etat et ses institutions puisera dans les fondamentaux de la Tunisie, forte de ses acquis, de ses compétences et de l'intelligence de ses citoyens.

« Autant d'attributs qui nous permettrons de sortir de la crise si on change d'orientation. Car il faut admettre, aujourd'hui, que les solutions de raccommodage sont infructueuses ».

Passant en revue le bilan du gouvernement durant les 100 premiers jours de prise de fonction, Fakhfakh a notamment, mis en avant la mobilisation générale observée dans la lutte contre le Covid et qu'il a qualifiée d' « épopée nationale ».

La Tunisie figure parmi les 10 premiers pays à avoir réussi à relever ce défi. « Notre système de santé est resté debout », s'est il félicité notant que le pays a enregistré un des plus faibles taux de mortalité dus à ce virus, soit 4 mortalités sur 1 million d'habitants.

Il a affirmé que durant la période de confinement plus de 200 vols ont été assurés pour le rapatriement de quelque 25 mille Tunisiens, en plus des rapatriements par voie terrestre.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.