Angola: Le plan intégré projette d'assister des millions de familles paysannes angolaises

Luanda — 1. 507.743 familles paysannes angolaises pourraient bénéficier, au courant de l'année 2020, d'une assistance technique et financière, dans le cadre du Plan intégré d'accélération de l'agriculture et de la pêche vivrières.

Dans le cadre du même plan, qui prévoit aussi de fournir aux paysans des semences, des engrais, des équipements et de petits outils agricoles, 1.733.904 familles seront également assistées en 2021.

Un communiqué de presse rendu public mercredi à Luanda, au terme d'une réunion de la Commission économique du Conseil des ministres précise que le plan intégré pourrait également assister, en 2022, un nombre de 1.993.990 familles paysannes.

Selon le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, António Francisco de Assis, le plan concerne également les paysans et le secteur entrepreneurial privé lié à ce secteur.

Dans ce cadre spécifique, a-t-il expliqué, le projet consiste à épauler la chaine d'appui, en vue de développer l'agriculture vivrière et la pêche.

« Le plan intégré comprend des actions de nature locale, centrale et d'autres, inhérentes au ministère de l'Agriculture et de la Pêche », a ajouté le ministre à la presse, au terme de la réunion.

La session de mercredi de la Commission économique a évalué le Plan d'action du gouvernement relatif à la période 2020-2022.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.