Cameroun: Gouvernance financière - Les bons points des réformes

Mise en place effective du compte unique du trésor et création de la comptabilité du patrimoine sont entre autres défis à relever pour cette deuxième phase du projet d'appui.

Le projet d'appui à la gouvernance financière (Pagfi2) affiche un bilan positif. En huit mois d'intenses activités, les équipes techniques affectées à la réalisation des actions assignées ont assuré, et ce malgré la crise sanitaire qui prévaut, avec diverses restrictions. Comme résultats, l'on peut citer l'élaboration de l'instruction sur la comptabilité générale de l'Etat, l'adoption de l'architecture informatique d'accompagnement de la réforme comptable. L'on compte également l'amorce des travaux de mise en place du contrôle interne comptable et ceux du recensement et de l'évaluation des biens de l'Etat en prélude au passage en comptabilité patrimoine ou encore les travaux de définition de la nouvelle architecture du compte unique du Trésor.

Le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze qui présidait hier mercredi 22 juin la deuxième session du comité de pilotage de la deuxième phase de ce projet a dit sa satisfaction. Il a rappelé les missions du Pagfi 2 qui selon lui, vise à renforcer les capacités de l'Etat à contrôler et à maîtriser l'exécution de son budget à travers la réforme comptable et celle de l'optimisation de la trésorerie. L'on apprend ainsi que cette deuxième phase du projet financé par la République française à plus de 2 milliards de F, doit contribuer à l'amélioration de la couverture et du fonctionnement du compte unique du Trésor afin d'augmenter le volume de liquidités à la disposition de la trésorerie.

L'optimisation et la mise en cohérence de la régulation budgétaire et de la gestion de la trésorerie pour prévenir l'accumulation d'arriérés de paiement, l'amélioration de la qualité de l'information en accompagnement de la mise en œuvre de la réforme des comptes publics font également partie des résultats escomptés. Tout comme l'intégrité de l'information en appuyant l'optimisation des systèmes d'informations budgétaro-comptables, entre autres.

Pour Nestor Achille Basahag, directeur de la comptabilité publique au Minfi, l'état de mise en œuvre est satisfaisant. Selon lui, il est question aujourd'hui de la mise en place effective du compte unique du trésor et cela passe par de fortes actions de sensibilisation à l'endroit des destinataires et des utilisateurs de cet instrument. L'autre défi reste la création de la comptabilité patrimoniale ainsi que du dispositif de contrôle interne comptable.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.