Congo-Brazzaville: Musique - L'ensemble traditionnel Mayeye sort son premier album

Quarante huit ans après sa création en 1972, le groupe Mayeye a mis sur le marché l'album intitulé Muyeye grâce à l'implication de Me Roland Bembelly qui a produit l'œuvre.

Créé et basé à Pointe-Noire, Mayeye est un ensemble traditionnel composé de vingt cinq artistes ressortissants du Cabinda. Chanté en Fiote et en Lindji (langues parlées au Cabinda qui se partage les frontières, l'histoire et la culture avec le département du Kouilou), Muyeye est constitué de dix titres. Il s'agit de Lubendu bendu (l'hirondelle), Be nu nkala (nous les crabes) parlant des crabes qui ont demandé à Dieu d'avoir une tête comme les hommes, mais ils ne l'ont jamais eue. La moralité de cette chanson est qu'on ne peut pas tout avoir dans la vie.

Il y a aussi Bali yame (mes amis), Ntima wa niong (le cœur regrette), un titre qui évoque le regret, la douleur qu'on éprouve face à la perte des parents, la perte des êtres qui sont chers. Niem bau (faire du mal aux gens), Kebang bane (s'occuper des enfants), Waye (mon ami), Kang lilesu (attacher le foulard), Ku lemb (doucement). Il y a enfin Muyeye, titre phare, qui est en fait la danse originelle du groupe. Cette chanson est un appel à l'amour, à l'unité, au partage de la joie pour le bonheur de tous. Muyeye invite tout le monde en général et les populations du Kouilou et du Cabinda en particulier (Diosso, Landana, Madingou Kayes, Tchiowa, Loango, Malembo, Hinda, Dinge, Mvouti, Tchiamba Nzassi et autres) à danser le Muyeye à l'unisson.

Dans Cet album, les voix des artistes se mêlent aux sons des instruments traditionnels comme le petit et le grand Ngondji ainsi que les tam-tams Masuku, qui leur donne des couleurs semblables aux genres de musique du Kouilou tels que le Baïla ou le Mbembo. Des rythmes dansants auxquels bien de gens ne résistent pas lors des mariages et autres manifestions que Mayeye anime. Le groupe doit la sortie de son premier album à Me Roland Bembelly qui l'a produit afin de préserver et promouvoir la musique traditionnelle cabindaise. Les Pontenegrins se souviennent sûrement des talents de ce groupe réunis autour de Paul Mounguegue, notamment Philippe Nzaou, Loemba André, alias Calcul, Joao de Mayeye, les papas Sikou, Lens, Kouani, Tonton Carlo, les mamans Kebene, Rose, Landou, Fiela, Fatou, Isidore, Thérèse Landou, Béa, Founzi, Méno et autres, qui ont animé dans les années 72 et 80. Ce groupe fait le bonheur de bien des amoureux de la musique traditionnelle qui peuvent se procurer l'album à partir de l'adresse mail : rolandbembelly@yahoo.fr.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.