Togo: L'accroisement de la capacité de production du riz est possible dans la Binah

La récolte du riz dans la préfecture de la Binah (Région de la Kara) est moins de deux tonnes par hectare en moyenne aujourd'hui ; Toutefois, une croissance en rendement dans la Binah est envisageable.

"Majoritairement très pauvres en potassium échangeable, phosphore assimilable ou en matière organique", tel est le résultat des analyses des sols en ce qui concerne la région, analyses faites par l'ITRA dans son projet de cartographie des sols au travers de la plateforme FERTITOGO.

C'est d'ailleurs de cette plateforme digitale qua usé la délégation du gouvernement lors de sa visite le 24 juin dans la localité pour démontrer qu'un rendement considérable du riz à l'avenir est possible.

En effet, la délégation propose aux producteurs de la Binah de passer de 2 à 4 tonnes par hectare de récoltes par exemple. Ainsi, pour obtenir 4 tonnes de riz, fertitogo.tg recommande aux producteurs de la Binah de restaurer la matière organique du sol (en laissant par exemple les résidus de récoltes sur les parcelles et les enfouir au labour, mettre les plantes de couverture ou appliquer le compost 5t/ha) apporter 5 sacs d'engrais NPK et 2 sacs d'Urée.

Avec la participation de la Fondation OCP et l'UM6P, le Gouvernement a procédé à la remise des dispositifs de lavage des mains et des masques aux autorités locales et aux groupements agricoles tout en rappelant aux acteurs agricoles de localité de se référer à Fertitogo.tg ou à un conseiller technique pour un meilleur rendement.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.