Algérie: Prise en charge du projet du barrage Medjedel de M'sila lors de l'exercice 2021

La réalisation du projet de construction du barrage Medjedel dans la wilaya de M'sila, d'une capacité de stockage de 15 millions m3, sera inscrite au titre de l'exercice 2021, a annoncé, jeudi à Alger, le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki.

Répondant aux questions orales à l'Assemblée populaire nationale (APN), lors d'une séance plénière présidée par M. Slimane Chenine, président de l'Assemblée, le ministre a indiqué que ce projet qui sera destiné à l'irrigation de quelque 3.000 hectares de terres agricoles et à l'approvisionnement des zones d'habitation limitrophes, sera proposé lors de l'exercice 2021.Expliquant, à ce propos, que la disette financière que le pays a connue en 2019, a empêché l'inscription du projet à la réalisation, M. Berraki a, toutefois, souligné que les préparatifs pour le projet sont actuellement au stade d'évaluation des offres.

Pour ce faire, il a été procédé à la réalisation des études et des travaux de transfert de lignes électriques , ainsi qu'à la distribution de décisions de cession pour cause d'utilité publique et au relogement de quelque 70 familles riveraines.A ce titre, toutes les commodités nécessaires ont été réalisées pour la population dont un groupe scolaire, un centre de santé et des espaces de divertissement, a-t-il dit.

Les travaux de réalisation n'ont pas été confiés à l'entreprise COSIDER, a indiqué le ministre qui note que le choix de l'entreprise de réalisation se fera conformément au Code des marchés publics.Répondant à une autre question relative aux préoccupations des agriculteurs de la région de Hamma Bouziane dans la wilaya de Constantine, M. Berraki a fait savoir qu'une commission d'enquête sera dépêchée dans la région en vue de s'encquérir de l'état des terres agricoles pouvant faire l'objet d'un détournement pour la réalisation d'agglomérations.

Le secteur financera une nouvelle étude dans cette région et examinera la possibilité de relancer les activités agricoles, a ajouté le ministre, soulignant avoir donné des instructions à l'effet d'étudier la possibilité de creuser des puits au profit des agriculteurs.

Selon le député, auteur de la question, les agriculteurs de la région n'ont pas bénéficié d'approvisionnement en eau, sachant que lors de la réalisation en 2013 du projet, la région avait été dotée d'équipements d'irrigation pour une superficie de 375 hectares.

En réponse à une question sur les infiltrations enregistrées au niveau du puits profond de Bouchegroune (Biskra), M. Berraki a fait savoir que son département procédera à un diagnostic exact de la situation environnementale, en utilisant un caméra numérique pour évaluer les travaux, ajoutant que ce puits est géré par les services de la commune et relève de leurs prérogatives.

Il a précisé que les services de la wilaya ont rénové les façades du puits, ajoutant que le ministère avait instruit la wilaya à l'effet de prendre en charge et évaluer le volume d'endommagement de ce puits avant la fin de l'année.

Le secteur s'attelle à l'évaluation des offres pour la réalisation de puits profonds en vue de soutenir les oasis et mobiliser des quantités supplémentaires d'eau dans cette région, a conclu le ministre.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.