Sénégal: Ziguinchor - Une rentrée «mouillée» par la pluie

L'école à Ziguinchor a eu du mal à prendre son envol hier, jeudi. La reprise des cours a été fortement perturbée par les fortes pluies tombées dans la région.

De fortes précipitations accompagnées de vent qui ont imposé un report de cette reprise dans la plupart des établissements de la région. Les enseignants et les élèves bloqués par ces pluies n'ont pu rejoindre leurs établissements respectifs. D'ailleurs, la tournée des autorités dans les écoles a été reportée à Ziguinchor. Idem à Bignona où le préfet et les autorités scolaires étaient contraints de surseoir à leurs visites dans les écoles.

A l'école élémentaire Francisco Carvalho, l'un des rares établissements où élèves et enseignants ont répondu à l'appel, l'inquiétude est déjà perceptible si l'on se fie aux explications du Directeur de l'Ecole Cheikh Tidiane Cissé qui évoque des risques d'inondation : « C'est une zone marécageuse, il n'y a pas de pistes qui permettent aux enfants d'accéder dans les salles de classe. S'il y a deux pluies de ce genre, le système sera complétement paralysé. Et puis, toutes les salles ne sont pas électrifiées ; autant de difficultés qui peuvent être des contraintes au bon déroulement des enseignements

apprentissages», déplore l'enseignant qui ne cache pas ses inquiétudes tout comme certains parents d'élèves qui affichent leur pessimisme. Mamadou Wade, le Président du CGE, dira : « Moi, je n'ai pas espoir vu les conditions dans lesquelles se trouve l'école. Les enseignants sont là très déterminés, les enfants aussi très déterminés, ils veulent faire leurs examens par ce qu'à 7 h déjà ils étaient là. Ce sont des enfants qui sont motivés mais le problème, ce sont les aléas de l'hivernage qui installent les inquiétudes», martèle le parent d'élèves.

A Mpack, le CEM de la localité frontalière à la Guinée Bissau, seuls six élèves ont répondu à l'appel. La Principale du CEM et son personnel attendaient impatiemment les élèves qui n'ont pas fait signe de vie toute la journée, excepté ces six élèves. Une reprise à Ziguinchor et sa région très affectée par les fortes pluies qui ont donné le signal dans certains établissements de la commune de Ziguinchor. Comme les CEM Kandé, Malick Fall, Goumel, les écoles élémentaires Jean Kande, Colobane, Goumel qui sont dans une configuration particulière ne sont pas à l'abri des inondations.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.