Afrique de l'Ouest: UEMOA - Evolutions contrastées des cours des principales matières premières

Au cours du premier trimestre 2020, les prix du pétrole libellés en divises ont enregistré une baisse de 16,2% sur un an, en raison notamment de l'effondrement de la demande induite par la pandémie du Covid-19. L'information est donnée par la Bceao dans son « Bulletin trimestriel des statistiques, premier trimestre 2020 ».

« S'agissant des principales matières premières exportées par les pays de l'Union, leurs cours ont connu des évolutions contrastées, avec une hausse en glissement annuel pour l'or (+21,4%) et le cacao (+13,9%) », lit-on dans le document.

En revanche, les prix se sont inscrits en baisse pour l'anacarde (-41,5%), le café (-13,2%), le coton (-12,2%) et le caoutchouc (-0,2%). Quant aux produits d'importations, comparés au premier trimestre 2019, les cours ont été orientés à la hausse pour le riz (+27,5%), les huiles alimentaires (+16,3%) et le blé (+12,2%).

«Sur le marché boursier régional, l'indice BRVM 10 s'est replié de 26,1% à fin mars 2020 par rapport à son niveau à fin mars 2019. La capitalisation boursière a également baissé de 17,6% sur la même période », révèle la même source.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.