Afrique de l'Est: Hamdouk exhorte l'Égypte et l'Éthiopie à reprendre les négociations sur le barrage de la Renaissance

Khartoum — Le Premier ministre Dr Abdallah Hamdouk a exhorté l'Égypte et l'Éthiopie à revenir à la table des négociations avec la volonté africaine pour parvenir à un accord sur la question du barrage de la Renaissance.

C'était lors de son discours devant le sommet virtuel sur le barrage de la Renaissance vendredi, sous la médiation du président sud-africain Cyril Ramaphosa, avec la participation du président égyptien Abdul Fattah Al-Sisi et du Premier ministre éthiopien Dr Abi Ahmed, du président kenyan Uhuru Kenyatta, président de la République démocratique du Congo Felix Tshisekedi, Premier ministre du Mali Ibrahim Boubaker Kita et le chef de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki.

Dr. Hamdouk a explique qu'il croyais au slogan (la solution africaine aux problèmes africains) et que les dirigeants africains ont la sagesse et la capacité leurs qualifiant pour résoudre leurs problèmes eux-mêmes, soulignant la nécessité de parvenir à un accord qui maintient les intérêts des trois pays, soulignant que le Soudan n'est pas un médiateur neutre, mais qu'il est une véritable partie à la question du barrage de la Renaissance et que le Soudan est le plus grand bénéficiaire du barrage, et il sera également le plus touché en cas de risques.

Il exhorte donc l'Égypte et l'Éthiopie à la nécessité d'un retour urgent à la négociation avec une volonté africaine pour parvenir à un accord sur la question.

La réunion s'est poursuivie avec un esprit positif parmi tous les présidents qui ont évoqué la nécessité pour tous de parvenir à une solution qui satisfasse toutes les parties, avec la volonté et le soutien des dirigeants africains.

Tous les orateurs ont affirmé que les négociations précédentes avaient résolu entre 90% et 95% des problèmes et qu'il restait peu à faire grâce à la disponibilité de la volonté et de la détermination.

Les participants ont insisté pour que les négociations commencent au niveau des comités techniques en vue de parvenir à un accord dans les deux semaines, proposé par la partie éthiopienne.

Il a été convenu que le remplissage du réservoir devrait être reporté jusqu'à la signature d'un accord.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.