Gambie: Dr Imam Ousman Jah et l'Imam Ebrima Sillah condamnent avec vigueur les partisans des droits homosexuels,

Dr Imam Ousman Jah, l'imam de Tagwe Mosque, Bertil Harding Highway et Ebrima Sillah, l'imam de Lasso Wharf Mosque, Banjul South, ont condamné avec vigueur les partisans des droits homosexuels, car ses droits vont à l'encontre des vertus de l'Islam.

Il existe des Hadiths authentiques qui indiquent que les homosexuels doivent être condamnes a la mort et que ceux qui les suivent sont coupables de plus graves pêchés.

Lors de la conférence de presse tenue par la Commission Nationale des Droits de l'Homme, l'Imam Baba Leigh a dit que les droits humains étaient bien au-dessus de ce qu'ils appellent le mariage gay et « nous oublions d'ajouter qu'Allah le Tout-Puissant a dit dans le Coran que chacun a droit à ce qu'il ou elle mérite. »

« Que l'on soit adorateur ou homosexuel ou tout autre chose, cette personne est un être humain et doit accepter ce qu'il mérite. Quelque soit le crime commis, il est humain. Quelque soit le crime commis, il doit être traité comme un être humain. De même, si le criminel devait tuer quelqu'un, cette personne doit être arrêtée, avec respect de tous ses droits, comme un être humain » a dit l'Imam Baba Leigh.

« Malheureusement, j'ai été la plus grande victime de la Commission Nationale des Droits De l'Homme a cause de mon nom et de ma religion, bien que je ne sois pas le seul musulman au service de la Commission Nationale des Droits de l'Homme dans le monde » a dit l'imam Leigh.

Dr Jah a dit durant le sermon de vendredi que le mariage homosexuel est perpétué tous les jours dans le pays, et ne voit pas la raison pour laquelle il doit être légalisé.

Il a ajouté que les soi-disant activistes des droits humains recommandent l'ajout du mariage homosexuel dans nos livres d'histoire et nos constitutions, permettant ainsi à deux hommes de se donner en mariage.

« Ils demandent à ce que les couples homosexuels puissent avoir l'opportunité de marcher et de s'embrasser dans nos rues sans interférence aucune. »

Il a averti que si un imam dans toute la Gambie est au courant de ces choses et refusent d'en parler, ceci, dit-il, est une offense à son créateur et un manquement à ses devoirs religieux.

Il a continué pour dire que quiconque possède le pouvoir et ne combat pas ce pêché, alors lui ou elle a commis en pêché devant Dieu, car ces personnes n'ont pas rempli leurs devoirs. Il en va de même pour un Musulman qui n'est pas attristé par cette conduite.

Nous avons de bons et sages chefs religieux et des écoles coraniques pour suivre les enseignements du Créateur, donc pourquoi avons-nous des personnes qui viennent de nulle part, et qui disent vouloir défendre les droits humains permettent ainsi à certaines personnes de tout faire selon leur bon vouloir.

« Il existe des personnes qui ont besoin de savoir concernant la technologie atomique, mais ce savoir leur est refusé. Il existe des pays qui n'ont pas le droit d'avoir des relations amicales avec d'autres pays et ne peuvent acheter des armes dans ces pays » a déclaré l'Imam Jah.

L'Imam Jah a aussi déclaré que dans certains pays, les personnes sont mises à mort à cause de leur race ou de leur croyance.

Je confirme que l'homosexualité est interdite par l'Islam et quiconque s'adonne à cette pratique ou soutient les homosexuels deviennent des personnes perverses et ont donc pêché.

Il a appelé tous les Musulmans à rester ferme et à combattre cet esprit pervers dans le pays. Il a ajouté pour dire que selon l'enseignement du prophète Muhammad (SAW), tout homme qui entretient des relations sexuelles avec un autre homme doit être condamné à mort.

Ebrima Sillah, l'Imam de la mosquée de Lasso Wharf a aussi attaque l'Imam Baba Leigh, il a critiqué avec virulence l'Imam Baba Leigh et les membres de la Commission des Droits de l'Homme de la Gambie car, a-t-il dit, ils sont soit imprévoyants, soit des personnes qui soutiennent le mariage homosexuel et le lesbianisme en Gambie.

L'Imam Sillah a tenu ces propos pendant la prière de vendredi à la mosquée de Banjul à Lasso Wharf.

Il a fait savoir que le verset prononcé du Saint-Coran pour défendre les droits homosexuels dans le pays était sans fondement car le Saint-Coran interdit le mariage homosexuel et le lesbianisme dans le monde entier.

L'Imam Sillah a ajouté que la Commission des Droits Humains s'évertue pour que la constitution de la Gambie puisse protéger les homosexuels et les lesbiennes dans le pays, afin que ces personnes puissent vaquer à leurs occupations en toute liberté dans le pays sans aucune inquiétude. Il a ajouté que si cela était accepté, le pays sera dans une situation de guerre car les chefs religieux n'accepteront jamais de telles pratiques dans le pays.

L'Imam Sillah a donc appelé la Commission des Droits Humains à cesser de prôner le mariage homosexuel et le lesbianisme dans la Gambie, car ils n'ont pas leur place dans le pays et la majorité des Gambiens sont contre de telles pratiques. Il a poursuivi pour dire que même dans le royaume des animaux, de telles pratiques sont inconnues, donc pourquoi donc une telle perversion dans la tête des personnes humaines.

Il a déclaré que si les pays de l'ouest cherchent à introduire une telle culture interdite par l'Islam et la Constitution, cette culture ne sera pas acceptée dans le pays.

« J'accorde le titre d'Imam a Baba Leigh, mais ce titre doit être révoqué car il a trahi la religion islamique ayant fait la promotion du mariage homosexuel et le lesbianisme dans le pays » a-t-il dit.

L'Imam de la mosquée de Lasso Wharf a demandé au gouvernement gambien de retourner toutes les sommes d'argent reçues de l'Union Européenne et de faire savoir à cette Union que le mariage homosexuel et le lesbianisme n'ont pas leur place dans le pays car le peuple gambien s'oppose à ces pratiques car elles sont contre la religion musulmane et chrétienne.

L'Imam Sillah a demandé à l'Assemblée Nationale d'interdire de par les lois gambiennes le mariage homosexuel et le lesbianisme dans toute l'étendue du territoire.

Ainsi, il a appelé les chefs religieux et les fidèles de l'Islam et des chrétiens de par le pays à s'unir pour lutter contre le mariage homosexuel et le lesbianisme dans toute l'étendue du territoire gambien car ils n'ont pas leur place dans le pays.

En conclusion, l'Imam a demandé au Président de la Gambie Adama Barrow de s'adresser aux Gambiens et ainsi informer le peuple gambien dans son ensemble de la position de son gouvernement en ce qui concerne le mariage homosexuel et le lesbianisme.

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.