Togo: "Nous sommes en train d'avancer... "

Le trafic illicite des drogues progresse bien dans le monde où certains pays ont même dépénalisé la consommation du cannabis, une des drogues les plus consommées.

Pour les pays comme le Togo qui maintiennent la lutte, la tache ne sera visiblement pas facile aux forces de répression. Mais, le Togo apparait être autant déterminé que les trafiquants, voire plus qu'eux .

Plus les forces de sécurité adoptent de nouvelles stratégies pour traquer les criminels de drogue, les concernés renouvellent aussi les mesures de raccourci afin de contourner les agents et de ne pas tomber dans leurs filets.

Peu importe ce qu'ils auront encore à développer, le Togo projette déjà la lutte sur les cinq prochaines années avec un plan stratégique adopté avec l'appui de la CEDEAO.

Le comité national anti drogue (CNAD) est l'institution technique de mise en œuvre de cette stratégie dans tous ses détails de 2020 à 2024.

"Ce plan validé en novembre dernier prévoit de réduire de façon drastique la disponibilité des drogues et des produits du crime au Togo. C'est un plan novateur qui nous envoie sur de nouveaux chantiers", explique le Colonel Kossi AMAYI, Secrétaire Permanent du CNAD.

Au plan juridique et institutionnel notamment, il y aura la mise en place de mesures alternatives à l'incarcération des usagers de drogues. Il est aussi prévu de mettre en place des structures pour confisquer et geler les avoirs des criminels.

La lutte ne se limite pas seulement à la répression ; mais elle a aussi un volet social qui respecte bien les principes fondamentaux des droits de l'homme. Grâce aux structures de soins, l'on compte éviter les risques liés à la pratique comme VIH et hépatite.

"Nous sommes en train d'avancer en matière de lutte contre le trafic illicite des drogues que ce soit sur le plan application de la loi, prévention ainsi que la prise en charge des usagers de drogues", se félicite le Colonel AMAYI.

Créé en 1996 par décret n°96-040/PR du 10 avril 1996, le comité national anti drogue est compétent à connaître de tous les problèmes liés à la lutte contre la drogue. En ce sens, il coordonne les actions des différentes administrations impliquées.

Des dizaines de tonnes de drogues et autres produits prohibés ont encore pu être saisis ces douze derniers mois et plusieurs trafiquants déférés devant les tribunaux pour répondre de leurs actes. Et fidèle à son engagement, le Togo a incinéré ces produits saisis dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre la drogue.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.