Cote d'Ivoire: Assainissement - Ces tâches... ingrates

Il est des boulots qui sont comme ingrats. Quand tu faillis, tu es assailli de reproches, voire de quolibets. Mais quand tu réussis, mutisme total. Pire, on ne remarque même pas que tu as travaillé. Les charges de la ministre Anne Ouloto font partie de ces tâches pour lesquelles la population n'en parle que lorsque ce n'est pas fait.

Quand un citoyen sort de chez lui le matin, il ne cherche pas une poubelle débordée ou un caniveau non curé.

Donc ne lui demandez pas d'acclamer le gouvernement lorsqu'il n'en trouve pas. En revanche, si son regard détecte des détritus...alors il sait qu'une Anne Ouloto existe. Quoiqu'elle eut fait en amont pour en atténuer l'impact.

Il en est de même des inondations. La seule satisfaction que le gouvernement peut avoir, c'est qu'on ne l'accule pas. Sinon, les félicitations, «ça pleut» rarement.

Malgré tout ce que la ministre a fait et prévu de faire pour garantir un système d'assainissement solide, il s'en trouve qui la vilipende. Elle qui, au-delà des objectifs qui lui sont assignés par le Président de la République et le Premier ministre, travaille avec passion. L'assainissement et la salubrité, c'est sa seconde nature.

Dans la foulée des dénigrements gratuits, les ingénieurs et techniciens de l'assainissement et de la salubrité qui sacrifient week-ends et heures de repos pour un meilleur cadre de vie des populations ne recevront jamais de «j'aime».

Cependant, dès qu'il y a un petit dysfonctionnement, tout le monde s'improvise expert en assainissement et leur tape dessus. Parfois avec des propositions absurdes présentées par ces experts autoproclamés comme solutions miracles.

Il est vraiment des tâches ingrates. Autre exemple, la fourniture d'eau et d'électricité. Un village, un quartier sans eau ou qui a des perturbations dans sa fourniture d'électricité ? Le gouvernement est traîné dans la boue.

Avec des insinuations farfelues qui laissent croire qu'il existe dans le bureau du Président de la République un bouton qu'il suffit d'appuyer pour offrir eau ou électricité en abondance à la zone de son bon vouloir.

Lorsqu'au prix de mille heures d'études, de montage de projets et de recherche de financement, l'eau et l'électricité sont disponibles, le citoyen qui vilipendait le gouvernement ne retient point les nuits blanches de ses dirigeants. Il a de l'eau, de l'électricité ? Il le doit à lui-même parce que c'est...lui qui paye ses factures

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.