Congo-Brazzaville: Un vaste réseau de trafic de permis de conduire démasqué

La direction générale des transports terrestres(DGTT) vient de révéler, le 26 juin, l'existence des réseaux mafieux à Pointe-Noire, dans les départements du Kouilou et de la Sangha. Les trafiquants ne sont autre que les agents exerçant au sein des structures départementales de la DGTT.

Le trafic des titres de transport s'est généralisé au sein des structures en charge notamment du permis de conduire, de la carte grise et des autorisations de transport public.

Il a fallu attendre trois ans pour que la hiérarchie décide vendredi de dénoncer ses collaborateurs véreux, en présence de la ministre des Transports, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, qui visitait la structure.

D'après la directrice des transports ferroviaires, Brigitte Malekibi, les agents véreux se sont livrés au faux et usage de faux des titres de transport et aux pratiques d'escroquerie.

Brigitte Malekibi, qui présentait l'état des lieux de l'administration publique de transports terrestres, a aussi témoigné du dysfonctionnement au sein de la DGTT et des conflits d'intérêt opposant les agents de l'État.

« Dans les départements de Pointe-Noire, Kouilou et Sangha, il y a la vente à tour de bras de permis de conduire et de détournement des frais fiscaux ; le gonflement des listes des admis aux examens de permis de conduire moyennant des frais ; la rétention à domicile des registres d'immatriculation des candidats aux examens de conduire aux fins de vente des titres de transport ; la falsification du cachet de la direction générale et de la signature de l'autorité(...) », a-t- elle indiqué.

La hiérarchie a pour cela appelé la ministre de tutelle à soutenir les réformes de l'administration publique des transports terrestres.

Parmi les solutions envisagées, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas soutient l'initiative d'informatiser l'ensemble de la chaîne administrative, de la gestion administrative des activités au sein des directions départementales, ainsi que de procéder à leur connexion avec la direction générale.

La ministre de tutelle a annoncé la tenue des rencontres en vue de définir les actions à venir.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.