Angola: La ministre souligne des avantages de l'homologation en ligne de certificats

Luanda — La ministre de l'Enseignement supérieur, des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation, Maria do Rosário Sambo, a affirmé vendredi, à Luanda, que la gestion technologique ou numérique des processus d'homologation et de reconnaissance des études augmente les niveaux de contrôle de l'authenticité, de la véracité et de la sécurité des certificats et diplômes de l'enseignement supérieur.

Selon la gouvernante, qui s'exprimait lors de la cérémonie de présentation du nouveau prototype d'homologation et de reconnaissance des études supérieures, avec ce processus, une étape décisive est franchie dans la restructuration technique et organique de l'Institut national d'évaluation, d'accréditation et de reconnaissance des études (INAAREES), dans le cadre de la réforme de l'État.

Elle a ajouté que, suite aux efforts déployés depuis 2018 pour que l'institut puisse répondre plus rapidement et plus efficacement aux défis auxquels il est confronté quotidiennement et par conséquent améliorer la qualité du service fourni, un groupe de travail a entamé le processus énorme et complexe de développement de la plateforme de gestion des processus d'homologation et reconnaissance des études supérieures.

Selon la ministre, la plateforme technologique permettra à INAAREES d'augmenter sa capacité à détecter les irrégularités dans le domaine de la formation académique et les titres et diplômes qui lui sont inhérents.

Au vu des progrès du développement de la plate-forme, a souligné Maria do Rosário Sambo, la plate-forme du centre de données de l'Institut national pour la promotion de la société de l'information (INFOSI), la création du domaine (redirection terminée), le paramétrage des aspects fonctionnels et non fonctionnels ont été hébergés.

Elle comprend également des tests de simulation sur la plateforme, la formation du personnel, les tests de disponibilité, les manuels de procédures, le développement du portail de l'INAAREES, la création de courriels institutionnels, le téléchargement de données dans des fichiers au format approprié (CSV) sur la plateforme.

La plateforme, a précisé la ministre, renforcera le dynamisme des actions de réforme de l'État, dont l'objectif est de garantir un service plus proche du citoyen.

Avec le portail, a-t-il dit, la bureaucratie sera réduite, la capacité de réponse de l'INAAREES sera renforcée, ce qui améliorera le confort et la commodité de la fonction publique, tant pour les employés que pour les utilisateurs.

Selon la ministre, ce sera un processus facile, dynamique, rapide et efficace, proche des citoyens, dépourvu de bureaucratie, qui arrêtera le flux d'utilisateurs à l'INAAREES.

Maria do Rosário Sambo a appelé les Institutions publiques et privées d'enseignement à envoyer plus rapidement les données académiques remplies dans le fichier CSV à l'INAAREES, car sans les données, la plate-forme est vide de contenu, ne remplissant pas son objectif principal.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.