Angola: L'ENAPP "assume" des appels d'offres publics

Luanda — L'Ecole Nationale d'Administration et des Politiques Publiques (ENAPP) prendra en charge les appels d'offres publics pour l'admission des salariés à l'Administration Publique, dans le cadre de l'application des mesures issues de la Réforme de l'Etat en Angola.

Cette mesure, qui vise à éviter les contraintes à l'embauchage des fonctionnaires, résulte de l'approbation vendredi, en Conseil des ministres, du décret présidentiel instituant la procédure intégrée de recrutement et de sélection des candidats à l'administration publique.

A cet effet, la ministre de l'Administration publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MAPTSS), Teresa Dias, a déclaré que la disposition légale établit un nouveau paradigme, renforce la transparence et rétablit la confiance des participants sur la véracité des résultats des concours d'admission.

L'ENAPP "travaillera sur le recrutement, la sélection et la procédure d'appel d'offres pour l'ensemble de la machine administrative" de l'Etat, a indiqué la ministre, soulignant que l'objectif est de faire en sorte que les citoyens se sentent une partie intégrante de la culture de la transparence et d'éviter l'absence des données qui pourraient mettre en danger l'équité de ces concours.

Après avoir affirmé que "de nombreux appels d'offres publics sont annulés ces derniers jours", Teresa Dias a informé que l'organisme unique (ENAPP) fonctionnera au niveau national.

Lors des concours publics, le jury sera constitué d'un vivier d'experts, composé de salariés de l'entité unique de recrutement (ENAPP), comprenant un représentant de l'organisme cible du personnel à recruter.

Dans le cadre du décret approuvé vendredi en Conseil des ministres, les membres des ordres professionnels et les personnes de la société civile ayant un mérite professionnel, une crédibilité et une intégrité personnelle reconnus peuvent également intégrer le jury.

Lors de cette session, le Conseil des ministres de l'Angola, dirigé par le Président de la République, João Lourenço, a également apprécié le projet de loi du Budget général de l'Etat révisé (OGE) pour l'année économique 2020, la loi sur la durabilité des finances publiques, entre autres textes.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.