Cameroun: Le pays recrute les magistrats anglophones

Le recrutement se fait sur concours. Les candidats sont déjà à l'oeuvre.

Joseph Le a lancé samedi les épreuves du concours spécial pour le recrutement de la 4ème et dernière vague des auditeurs de justices et élèves greffiers anglophones.

Pendant trois jours à savoir les 27, 28 et 29 juin 2020, plusieurs centaines de candidats seront en compétition dans 4 centres à travers le Cameroun: Garoua, Yaoundé, Buéa et Bamenda.

Après cette phase d'examen écrit, le recrutement spécial de cinquante magistrats d'expression anglaise dans la section de la magistrature et du greffe (30) de l'école nationale d'admission et de magistrature, se ponctuera par un examen oral.

A Buéa, 52 candidats sont présents et l'on enregistre une absence sur les 53 postulants inscrits.

50 futurs magistrats et 30 futurs greffiers sortiront de cette compétition académique. Leurs formations se dérouleront ensuite à l'Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM). Cette formation portera sur le common Law.

Pour rappel, depuis 2017 le Cameroun a lancé l'opération de recrutement de 200 magistrats et 120 greffiers pour soutenir les cours d'appel des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Une vue des candidats studieux sur le site de l'ENAM à Yaoundé ce samedi 27 juin 2020

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.