Cote d'Ivoire: Bédié candidat/Kobenan Adjoumani - "C'est pour cette raison que nous autres on a décidé d'aller au Rhdp"

Kobenan Kouassi Adjoumani, coordonnateur régional du Rhdp de la région du Gontougo a lancé, le vendredi 26 juin 2020 à Bando, sous-préfecture de Bondoukou lors d'une tournée de sensibilisation sur l'enrôlement sur la liste électorale dans la région, des piques au candidat à la candidature du PDCI-RDA à la présidentielle 2020 Henri Konan Bédié, sans toutefois le nommer directement, ni dire son nom.

Kobenan Kouassi Adjoumani a fait savoir que l'acceptation par les militants de la candidature à la candidature du Pdci-Rda en vue de l'élection présidentielle de 2020 pourrait lui être fatale vu son âge très avancé.

"Notre candidat que nous avons choisi au niveau du Rhdp, s'appelle Amadou Gon Coulibaly. Amadou Gon Coulibaly a travaillé pendant 30 ans aux côtés du président Alassane Ouattara. Donc c'est Alassane Ouattara qui l'a préparé.

Or Alassane Ouattara est agent de développement. Alassane Ouattara a 79 ans, mais il dit qu'à 79 ans, on est fatigué, il faut que j'aille me reposer et que je fasse la passe à la nouvelle génération. Mais dans d'autres partis, on ne fait pas la promotion des jeunes.

Vous avez vu que nous autres on a décidé d'aller au Rhdp, c'est pour cette raison. Parce qu'il y a des gens qui pensent que c'est un trône, ou une chaise de chef, tant que tu n'est pas mort, on ne remplace pas. Ce n'est pas bon.

Quand toi même tu es fatigué, même si les gens veulent t'obliger, tu leur dis , "attention, je ne peux pas" . Mais toi, on ne t'a même pas donné, tu dis il faut me donner. Mais les gens sont obligés de dire on va te donner.

Comme tu es vieux, tu es notre chef, personne ne va aller contre. Mais après, on te met dans un trou, et on fuit pour te laisser, Mais nous, nous ne voulons pas assister à cette fin là. C'est pour cela qu'on a décidé d'être Rhdp" a dit Adjoumani.

[ Adjoumani aux populations: "La meilleure façon (... ) de prouver que nous sommes nombreux, c'est de procéder à l'enrôlement"]

Le coordonnateur du Rhdp dans la région a rassuré que leur candidat est prêt : "Aujourd'hui nous nous ne sommes pas venus parler de politique.

Mais Il faut que vous sachiez qu'on a un candidat. On le connait maintenant, c'est maintenant d'autres se battent pour avoir leurs candidat. Mais nous, nous sommes déjà prêts, si on dit demain il y'a élection, notre candidat est prêt".

Kobenan Adjoumani a demandé aux militants de se mobiliser pour l'établissement de leurs pièces administratives et leur inscription sur la liste électorale afin d'être mieux armés pour prendre part au vote : "Il faut qu'on ait notre instrument de combat.

L'instrument de combat, c'est la carte d'électeur. Et vous les parents, vous devrez être reconnaissants . Alassane a fait éclairer la plupart de vos villages.

Avant l'avènement du président Ouattara au pouvoir, on a fait près de 20 ans ici, on ne voyait même pas de machine sur nos routes. Mais aujourd'hui, ce n'est pas la même chose. Dans quelques mois, nous allons procéder à l'élection du président de la République.

Et nos parents doivent prendre part au vote. Pour prendre part au vote, il faut disposer de ces pièces, de sa carte nationale d'identité et évidemment de sa carte d'électeur.

Nous sommes nombreux dans ce village, mais la meilleure façon de se manifester en grand nombre, de prouver effectivement que nous sommes nombreux, c'est de procéder à l'enrôlement.

Ce sont des messages forts que nous sommes venus donner et dire à nos parents de sortir nombreux pour le faire parce qu'on a prorogé la date. Aujourd'hui, il est difficile à cause de certaines contraintes quand on est nouveau majeur de pouvoir avoir ces papiers. Mais ceux qui en disposent déjà eux même peuvent se faire enregistrer.

La carte nationale d'identité que nous avions avant a été prorogée. Cela veut dire que toutes nos anciennes pièces peuvent servir à l'enrôlement. Donc nous disons à nos parents de se mobiliser pour se faire enrôler.

Tout à l'heure ils m'ont parlé de timbre. J'ai ici 360 timbres que je vais remettre à nos responsables politiques pour que si vous faites vos certificats de nationalité, que ça arrive au lieu de payer l'argent, vous prenez les timbres que je vous ai donnés". Au cours de cette journée, le ministre a visité les localités de Taoudi, Bando, Laoudi-ba et Bondoukou.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.