Afrique de l'Est: Fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique - L'UE mobilise près de 100 millions d'euros pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables dans la Corne de l'Afrique

communiqué de presse

Bruxelles — - L'Union européenne mobilise un montant supplémentaire de 97,2 millions d'euros pour le financement, dans la Corne de l'Afrique, de programmes destinés à soutenir la création d'emplois, la gestion des finances publiques et l'accès à l'éducation des groupes les plus vulnérables, notamment des réfugiés et des personnes déplacées, au titre du fonds fiduciaire d'urgence de l'Union européenne pour l'Afrique.

La commissaire chargée des partenariats internationaux, Mme Jutta Urpilainen, a déclaré ce qui suit: «Le fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique a joué un rôle essentiel pour répondre aux besoins de certaines des populations les plus vulnérables en Afrique, y compris les femmes et les jeunes. Il a déjà permis d'aider près de 190 000 bénéficiaires dans la Corne de l'Afrique à développer des activités génératrices de revenus, et d'améliorer l'accès de près d'un demi-million de personnes aux services de base. En outre, il a joué un rôle primordial dans le soutien à la transition civile au Soudan, une occasion historique qui sera porteuse d'avantages pour la population du pays et pour la paix et la stabilité dans la région.»

Aide en faveur du Soudan et du Soudan du Sud

Quatre nouveaux programmes, pour un montant total de 65 millions d'euros, ont été adoptés au titre du fonds fiduciaire d'urgence pour faire face à la crise économique et sociale au Soudan. Ces programmes s'inscrivent dans l'engagement pris par l'UE lors de la conférence de haut niveau dans le cadre du partenariat pour le Soudan du 25 juin, qui a permis de mobiliser un total de 1,8 milliard de dollars (soit 1,6 milliard d'euros) pour soutenir la transition démocratique et la reprise économique du pays et répondre à ses besoins humanitaires. Un objectif important est d'autonomiser les femmes et les jeunes sur le plan économique, de réduire les inégalités sociales auxquelles ils sont confrontés et de leur permettre de mieux s'intégrer économiquement.

Un programme de 10 millions d'euros apportera un soutien à des institutions, notamment le ministère des finances, en matière de renforcement des capacités et de gestion des finances publiques. Un programme de 30 millions d'euros aura pour objet de créer des perspectives économiques pour les femmes et les jeunes tandis qu'un programme de 10 millions d'euros soutiendra la paix durable, l'état de droit et les droits de l'homme pendant la transition du pays vers des élections libres et régulières. Enfin, un programme axé sur l'accessibilité et l'amélioration de l'enseignement et de l'apprentissage dans les écoles primaires bénéficiera d'un montant supplémentaire de 15 millions d'euros. La portée du programme sera élargie, une attention particulière devant être accordée aux groupes vulnérables tels que les personnes déplacées de force et les réfugiés, en particulier les filles.

Au Soudan du Sud, un programme d'un montant de 5 millions d'euros visera à créer des perspectives d'emploi en développant des chaînes de valeur et en soutenant le secteur privé, l'accent étant mis sur les jeunes et les femmes. Un montant de 19,7 millions d'euros sera alloué à quatre nouveaux programmes en Érythrée, visant respectivement à soutenir la mise en œuvre des recommandations de l'examen périodique universel, la participation de la diaspora, l'administration de la justice et la croissance économique grâce à la création d'emplois et à la gestion des finances publiques.

Initiative régionale

Le mécanisme de transit d'urgence au Rwanda bénéficiera d'un montant supplémentaire de 2,5 millions d'euros. Ce programme offre aux personnes ayant besoin d'une protection internationale une voie de sortie hors de Libye, en vue de leur réinstallation ultérieure. Enfin, un montant supplémentaire de 5 millions d'euros sera utilisé pour aider l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et ses États membres à garantir le maintien du dialogue et la mise en œuvre au niveau national des protocoles sur la libre circulation des personnes et sur la transhumance.

Réaction mondiale à la pandémie de COVID-19

Les programmes au titre du fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique soutiennent également la réaction mondiale de l'«équipe d'Europe» à la crise de la COVID-19, en mettant l'accent sur certaines des communautés les plus vulnérables dans le contexte des migrations et des déplacements forcés, notamment les réfugiés, les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays et leurs communautés d'accueil.

Dans l'ensemble de la Corne de l'Afrique, le fonds fiduciaire a réorienté des programmes pour un montant de 153,1 millions d'euros afin de faire face aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie. Ce total inclut les montants complémentaires suivants qui viennent d'être approuvés:

6,5 millions d'euros destinés à soutenir la réaction d'urgence face à la pandémie de COVID-19 par l'intermédiaire du programme «filet de sécurité productif urbain» qui fournit un complément de revenu aux travailleurs de l'économie informelle en Éthiopie;

7,6 millions d'euros alloués au programme de l'administration des affaires relatives aux réfugiés et aux rapatriés visant à améliorer les infrastructures et à renforcer les services destinés aux populations vulnérables déplacées d'Éthiopie qui sont touchées par la pandémie de COVID-19, ainsi qu'à répondre à leurs besoins.

Contexte

Le fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique a été créé en 2015 pour s'attaquer aux causes profondes de l'instabilité, des déplacements forcés et de la migration irrégulière et pour contribuer à une meilleure gestion des migrations. Les ressources allouées à ce fonds par les institutions européennes, les États membres de l'UE et d'autres donateurs s'élèvent actuellement à 5,0 milliards d'euros.

Avec l'adoption de ces nouveaux projets et ces aides supplémentaires, le fonds fiduciaire d'urgence finance désormais 239 programmes pour un montant total de 4,68 milliards d'euros déjà affectés. Le financement est réparti entre trois régions comme suit: Sahel/lac Tchad: 2,09 milliards d'euros (105 programmes), Corne de l'Afrique: 1,79 milliard d'euros (99 programmes), Afrique du Nord: 807 millions d'euros (31 programmes). Le montant total comprend quatre programmes transrégionaux.

Copyright Union européenne, 1995-2020

SOURCE Commission europénne

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.