Burkina Faso: Inscription en ligne aux concours - La plateforme « perfectionnée »

Le ministre de la Fonction publique, Séni Ouédraogo (micro): «Nous avançons dans la transformation numérique complète de notre administration ».

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale a présenté, le vendredi 26 juin 2020, à l'Ecole nationale de l'administration et de la magistrature (ENAM), la plateforme améliorée des inscriptions en ligne aux concours.

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, au regard des difficultés rencontrées par les candidats à la suite des inscriptions en ligne des concours session de 2019, a entrepris des démarches afin de « parfaire » la plateforme.

Conduite par le premier responsable du département, Séni Ouédraogo, une équipe de techniciens, en collaboration avec des Burkinabè vivant à l'étranger, a présenté aux hommes de médias, la plateforme « e-concours » perfectionnée, le vendredi 26 juin 2020, dans les locaux de l'Ecole nationale de l'administration et de la magistrature (ENAM).

Selon le ministre Ouédraogo, une amélioration s'avérait nécessaire afin de permettre aux candidats de s'inscrire dans des conditions normales.

La conception de cette plateforme, a-t-il précisé, a été assurée, entre autres, par des ingénieurs en informatique du ministère en charge de la fonction publique.

A l'entendre, les experts en informatique, Calos Ziba et Dr Moïse Convolbo, par ailleurs présentateurs principaux de l'outil, le candidat sera guidé tout au long du processus.

Toutes ses informations à caractère personnel seront, a soutenu M. Ziba, sécurisées. Cette plateforme est, selon lui, simple, fluide, et sécurisée.

En ce qui concerne les inscriptions, l'ingénieur en informatique du ministère en charge de la fonction publique, Claver Sawadogo, a rassuré les candidats sur la simplicité de la plateforme.

Le postulant doit « taper », a expliqué M. Sawadogo, sur son navigateur l'URL « econcours.gov.bf » puis suivre les quatre étapes, notamment la création du compte, le choix du concours, le mode de payement via Orange money et le complément des documents.

Aux côtés des responsables du département de Séni Ouédraogo, les journalistes présents ont été invités à simuler des inscriptions.

Selon le secrétaire général du ministère en charge de la fonction publique, Souleymane Lengané, l'ouverture du compte d'inscription du candidat lui donnera la possibilité de s'inscrire à plusieurs concours.

« C'est une plateforme qui permet au candidat de postuler à plusieurs concours grâce à un compte caractérisé par un identifiant unique », a-t-il déclaré.

Interrogé sur de possibles failles dans le système, il a soutenu que des travaux ont été effectués aux côtés des concepteurs dans le but de renforcer la sécurisation de la plateforme afin de rendre les comptes inviolables.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.