Maroc: Une édition hybride pour le Festival international du film de Toronto

La 45ème édition du festival international du film de Toronto se tiendra du 10 au 19 septembre sous forme hybride, avec à l'affiche une programmation de 50 long-métrages, cinq court-métrages et une conférence virtuelle sur l'industrie cinématographique.

En optant pour une présence à la fois physique et numérique des participants, les organisateurs de ce plus grand festival du cinéma en Amérique du Nord espèrent donner un signal d'espoir «à Toronto, aux cinéastes et à l'industrie internationale du cinéma», frappés de plein fouet par les conséquences économiques de la pandémie de COVID-19.

Des projections seront proposées en personne et en ligne, tout comme des expériences extérieures, des conférences de presse et des séances de questions-réponses avec des acteurs et des cinéastes, ont annoncé les organisateurs qui ne tablent pas sur une présence massive des stars et vedettes du septième art, en raison des restrictions sur les rassemblements et les voyages toujours en vigueur. Les films annoncés doivent être présentés au cours des cinq premiers jours du festival, lors de projections en personne, dans le respect des directives des autorités sanitaires, notamment la distanciation physique, afin d'éviter la propagation du virus.

«Les films à l'affiche incluent 'Bruised', le premier signé par Halle Berry; 'Ammonite' de Francis Lee, avec Kate Winslet et Saoirse Ronan, et 'Concrete Cowboy' de Ricky Staub, avec Idris Elba, Jharrel Jerome et Lorraine Toussaint», ajoute-t-on. Les organisateurs du TIFF ont déclaré à la presse en début de semaine avoir été contraints de licencier 31 employés, soit 17% des employés participant à l'organisation et de revoir à la baisse leurs prévisions de recettes.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.