Congo-Kinshasa: La RDC célèbre la «Musique des confinés» à travers cinq provinces

La «Fête de la musique des confinés» est le rendez-vous unique et spécial que l'Institut français fixe aux mélomanes congolais autour des cinq villes.

Ce, à l'occasion de la fête de la musique célébrée le 21 juin de chaque année. De Kisangani à Kinshasa, en passant par Goma, Bukavu et Lubumbashi, c'était la fête hier dimanche dès 17heures. La programmation avait prévu la prestation de deux artistes pour chacune des villes susmentionnées pour cette célébration.

Un peu moins connu par les habitués de l'Institut français que Céline Banza a portés par ces derniers lors du concours RFI Talent, Eric Nice a été l'autre chanteur annoncé sur la scène de Kinshasa où il n'apas manqué de public. En effet, le chanteur de rumba-zouk a fait l'objet d'un grand buzz l'an dernier à la faveur de son single Gouvernement ebimi. L'audience de ce titre était juste incalculable.

L'autre voix féminine que l'on a eu le loisir d'entendre lors de la Fête de la musique s'élèvera à partir de Lubumbashi. Il s'agit de Nathalie Polombwe. Dans son fief, Nathalie est tenue pour l'une des voix féminines les plus prometteuses de la RDC. Le chanteur hip-hop MalixUpit a été à l'affiche avec elle pour le compte de la ville cuprifère. Bukavu a été représenté par le chanteur rumba Franck Issa le rossignol, lauréat de la deuxième édition du concours Airtel Trace Music Star en 2016 et l'ethnomusicologue, guitariste-chanteur Thomas Lusango.

À l'affiche de Goma, ont été annoncés René Byamungu, alias René chante et Patrick Bolisomi qui passe pour une valeur sûre dans sa contrée. L'afrobeat s'est invité à la Fête de la musique à travers le répertoire de Pis mamba de Kisangani.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.