Guinée: Labé - L'inspecteur du travail n'exclut pas de transmettre le dossier du conflit SEPGUI_fondateurs du privé à la justice

Alors que le syndicat des enseignants du privé de Guinée est à couteau tiré avec l'association des fondateurs d’écoles privées au sujet de primes correspondant aux trois mois non étudies à cause des crises sociopolitiques dans le pays deux rencontres entre les parties ont été avortées, une première fois samedi et encore une fois mardi.

Choisi comme médiateur, l'inspecteur régional du travail, Mamadou Dian Diallo a rappelé que le problème ne devrait normalement pas se passer d'autant plus qu'avant de se faire delivrer une autorisation le fondateur doit fournir un relevé bancaire.

Il a aussi rappelé qu'après plusieurs heures de discussion, mardi la représentante des fondatoires a demandé un moratoire histoire d'harmoniser avec ses pairs, tirer ensemble les leçons et faire des propositions concrètes.

L'inspecteur du travail n'a pas exclu de devoir faire un soi transmis à la justice en cas de désaccord persistant ou manque de solution.

<<l'inspecteur du travail est un arbitre, il ne doit basculer d'un côté ni de l'autre et dans le cas où on ne se comprend pas je serai dans l'obligation de faire un soi transmis pour que la justice s'en saisisse et tranche... >>

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.