Sénégal: A Saint-Louis, l'ONAS déplore les branchements clandestins et l'obstruction des conduites d'eaux pluviales

Saint-Louis — Le chef du service régional de l'assainissement de Saint-Louis (nord), Oumar Barry, a déploré mercredi les branchements clandestins et le déversement des eaux provenant des fosses septiques dans les canaux d'évacuation des eaux pluviales, dans certains quartiers de la commune chef-lieu de région.

S'entretenant avec l'APS à l'occasion des travaux de réfection effectués par l'Office national de l'assainissement du Sénégal (ONAS) pour éviter les inondations, il a constaté que des ordures ménagères sont déversées dans les canaux d'évacuation des eaux pluviales.

A la suite d'une inspection des ouvrages de l'ONAS dans les quartiers saint-louisiens de Diaminar, Pikine, Diawlingue et Tableau Walo, M. Barry a remarqué qu'un bassin de rétention des eaux pluviales a été transformé en dépotoir par les usagers.

Et le bassin s'est retrouvé obstrué, a-t-il dit, déplorant le "mauvais usage" qui a été fait des ouvrages d'assainissement de la ville.

L'ONAS mène une campagne de sensibilisation et d'information contre les "agressions" menées par les populations sur la voirie, selon sa direction régionale. Un numéro vert (818001012) est mis à la disposition des populations, pour que soient signalées les "anomalies" et les "dysfonctionnements" des ouvrages d'assainissement.

Le service national chargé de l'assainissement va s'employer, jusqu'au 31 juillet prochain, à réfectionner ses ouvrages dans les régions de Matam (nord) et de Saint-Louis, avant les prochaines pluies, selon Oumar Barry.

Un circuit de 22 kilomètres sera réfectionné dans le département de Saint-Louis, pour faciliter l'évacuation des eaux pluviales, et 13 stations de pompage seront réparées. Les ouvrages électromécaniques et hydrauliques des communes de Saint-Louis, Richard-Toll, Dagana et Podor seront réparés dans le cadre des opérations préhivernales en cours, a-t-il assuré.

La région de Matam dépend du service régional de l'ONAS de Saint-Louis, a rappelé M. Barry, ajoutant que "toutes ces activités pré-hivernales sont menées pour éviter les inondations, la prolifération des moustiques et les maladies hivernales".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.