Guinée: Labé - Le diktat de la CNTG sur les lignes de transport adoubé par la commune

Sur 80 lignes utilisées par les transporteurs de la région, seulement deux sont affectées à la centrale syndicale USTG qui déplore une imbrication entre sa rivale de la CNTG et les dernières équipes communales.

Dans un passé encore frais dans la mémoire des citoyens de Labé, une forte tension a éclaté entre les deux rivales, tension parsemée de bagarres à l'issue de laquelle, les autorités d'alors notamment le gouverneur Sadou Keita et le colonel Mamadou Lamarana Diallo actuellement Gouveneur de Kankan et préfet de Dinguiraye avait tenté de désamorcer en attribuant un espace à l'USTG au marché de Tata 2.

En cette première de covid, les deux lignes en partance pour la Cote d'Ivoire et le Libéria sont paralysées.

Il y a quelques jours, sur les ondes de la radio Espace, l'un des leaders de la CNTG disait qu'il est loisible à l'USTG d'ouvrir autant de gares qu'elle peut et que ça lui a été signifiée que c'est elle qui n'a pas pu le faire.

En réponse le secrétaire général adjoint de l'USTG répond que des démarches ont été menées pour que la commune puisse en toute neutralité donner les mêmes chances aux rivales en lançant un appel d'offre mais la demande est tombée dans de sourdes oreilles.

Toutefois, la proximité politique de certains leaders influents de la CNTG d'avec les patrons de la commune actuelle constitue une sorte d'obstacle à l'épanouissement de l'USTG obligé de se résigner sur son sort.

De front, la question de cette disparité dans la gestion des lignes de transports a été posée à Mamadou Aliou Laly Diallo, maire de la commune urbaine de Labé et confirmation de la "chaleur" du dossier, il a marché sur des œufs pour répondre laconiquement : « le sujet est très délicat »

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.