Congo-Kinshasa: Palu - Sylvain Ngabu désigné pour diriger la période transitoire

Après le décès de Lugi Gizenga, le sage Sylvain Ngabu a été désigné pour diriger la période transitoire devant conduire à l'élection d'un nouveau secrétaire général du Parti lumumbiste unifié (PALU). Il ne pourra donc pas postuler à ce poste lors que l'élection sera organisée. Cette précision a été fournie par le rapporteur du bureau politique du Palu, le député national Fabien Boko Matondo, au cours d'un entretien accordé au journal Le Potentiel.

Pour l'élu de la circonscription électorale de Feshi (province du Kwango), la désignation de Sylvain Ngabu est une désignation sage prise par le bureau politique du parti, conformément à l'article 24 du règlement d'ordre intérieur du Palu. Une décision conforme et légale.

« Il n'existe aucun bicéphalisme au sein du Palu, encore moins de schisme. Dès lors que le patriarche Antoine Gizenga est décédé, il a laissé un vide. Lugi Gizenga alors secrétaire permanent du parti, a été désigné secrétaire général ad intérim, avec pour mission d'organiser l'élection du secrétaire général du Palu. Ce qui n'a jamais été fait jusqu'à son décès il y a quelques jours. Lugi Gizenga n'est pas seulement mort comme secrétaire général mais aussi comme secrétaire permanent, laissant ainsi des vides pour deux structures. Devant cette situation, le parti ne pouvait donc pas désigner un secrétaire général sans le congrès. N'ayant ni secrétaire général ni secrétaire permanent, le parti a fait appel à la sagesse de son doyen Sylvain Ngabu, compte tenu de la situation qui prévalait, pour organiser le parti. C'est ainsi que le dimanche 21 juin dernier, Sylvain Ngabu a été désigné avec comme principale mission d'organiser le parti afin de l'amener au congrès », a précisé le député Fabien Boko.

Pour le rapporteur du bureau politique du Palu, fabien Boko Matondo, le choix de Sylvain Ngabu est légal. L'élu de Feshi a félicité par la même occasion, un doyen pétri de talent et qui a été de tous les combats menés par le Palu, aux côtés du patriarche Antoine Gizenga.

« Celui qui gère la période transitoire pour une période de trois mois n'est pas éligible, selon la décision prise par le bureau politique, de peur qu'il soit juge et parti. Le secrétaire général qui sera élu à l'issue du congrès du parti succédera à Antoine Gizenga et non au camarade Lugi Gizenga qui n'était qu'un intérimaire. Le futur secrétaire général devra être une personne de haute facture. Un patriote, un nationaliste qui met en avant les intérêts des autres en lieu et place de ses intérêts personnels. Il devra aussi être un unificateur », a précisé le député Fabien Boko qui croit dur comme fer qu'au sein du palu on retrouve des personnes compétentes qui peuvent aider le parti à aller de l'avant.

Quant au poste de secrétaire permanent porte-parole du parti, le bureau politique a considéré qu'il faille désigner une femme. Le choix a été porté sur Georgine Madiko, élue de la ville de Kiwit (Kwilu) pendant la législature 2006-2011.

Fabien Boko a précisé qu'à ce jour, la permanence et siège du parti situé dans la commune de Matete n'est pas confisqué, tel qu'allégué par une certaine opinion.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.