Congo-Brazzaville: COVID-19 - le Festim-Brazza confirme la tenue de sa troisième édition

L'annonce a été faite lors de la remise de quelques kits de protection à l'endroit des artisans congolais par le Festival des images de Brazzaville (Festim-Brazza). Ces artisans sont un maillon nécessaire pour la réussite de l'événement prévu du 1er au 10 août dans la ville capitale.

Composé de masques et gels hydro-alcooliques, le don octroyé aux artisans brazzavillois leur permettra d'observer les mesures barrières contre le coronavirus lors du festival, mais aussi de se protéger quotidiennement dans la pratique du métier.

Pour Claudio Sama Kenegui, promoteur administrateur général du Festim-Brazza, à travers ce geste, ledit festival veut simplement préserver la vie des artisans car leurs œuvres d'esprit enrichissent les activités culturelles. « Etant promoteur culturel et touristique, il était logique et indispensable en ce temps de crise de soutenir et d'accompagner ces fabricants d'objets d'art. C'est aussi l'occasion d'informer qu'il y aura bel et bien la troisième édition du Festim-Brazza dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19 », a-t-il ajouté.

Les présidents des artisans du marché Plateau et de la rue Mbochi, Pierre Mitsino et André Kitengue, ont salué le geste du Festim-Brazza, tout en promettant de contribuer à la décoration du stand congolais lors de l'événement. « On se croyait oublié mais grâce au don du Festim-Brazza, on se sent considéré. Nous sommes, par ailleurs, contents de la tenue de cet événement qui prône la promotion du tourisme culturel à travers la diplomatie. Une initiative qui donne l'opportunité à de nombreuses communautés étrangères vivant en République du Congo et au peuple congolais de découvrir les habitudes culturelles des uns et des autres », a souligné Pierre Mitsino.

Notons que ce geste de solidarité à l'endroit des artisans s'inscrit dans le cadre des préparatifs de la troisième édition du Festim-Brazza, qui se tiendra dans un contexte particulier, fortement impacté par les effets de la Covid-19. En effet, la crise sanitaire et économique liée à la pandémie du coronavirus n'a pas épargné le secteur culturel et surtout l'industrie du spectacle, mis à mal par les restrictions du gouvernement congolais et de l'Organisation mondiale de la santé visant à épargner des vies. L'activité se poursuivra jusqu'au 3 juillet à Brazzaville et Pointe-Noire.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.