Cote d'Ivoire: Catastrophes - A Abidjan, le Coronavirus tue, les pluies aussi

2020 ne semble pas être une bonne année pour Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire. Elle est la ville la plus impactée par le Covid-19. Et comme si cela ne suffisait pas, les pluies torrentielles se sont invitées à ce tableau noir, ainsi que l'attestent les pertes en vies humaines et les dégâts énormes et autres désagréments, qu'elles ont causés aux populations abidjanaises.

L'on a évalué à plus de 250 mm, la quantité d'eau enregistrée au cours de cette semaine qui aura donc été excessivement pluvieuse. Cela fait 30 ans que la capitale économique n'avait pas reçu, autant de quantités de pluies en quelques jours. La moyenne étant habituellement de 150 mm à 200 mm, sur l'ensemble des quantités obtenues, au cours de la saison.

Dans la seule journée du jeudi 25 juin, le Service de la météorologie national, évaluait le dépassement du niveau de pluie à plus de 150 %. Ainsi, il est apparu que la hauteur de pluie enregistrée par la capitale économique cette année, est largement au-delà du double.

Des pères de famille à la rue

Depuis la découverte, vers la fin du mois mars, des premiers cas de personnes infectées par le Covid-19, jusqu'à la date du vendredi 26 juin 2020, 64 malades en sont décédés en Côte d'Ivoire. Toutes les victimes ont été enregistrées dans le grand Abidjan.

A la même date, le pays totalise 8 739 cas confirmés, dont 95 %, sont issus du grand Abidjan, épicentre de la pandémie.

Du fait de cette situation, le Conseil national de sécurité (Cns), pour éviter une tragédie humanitaire, a dû corser les mesures à l'endroit de cette ville, en demandant son isolement et l'arrêt momentané de certaines activités économiques. Cela a des répercussions négatives sur la vie des personnes qui exerçaient dans les bars, les boîtes de nuit, de même si que sur les acteurs du transport terrestre interurbain, fortement paralysé du fait de l'isolement du grand Abidjan.

Des pères de famille résidant à Abidjan se retrouvent ainsi à la rue à cause des effets collatéraux du Covid-19. Ils appellent de tous leurs vœux la fin de la pandémie, afin de reprendre le travail au sein des sociétés qui les emploient. Comme si cela ne suffisait pas, les habitants d'Abidjan doivent aussi faire face aux pluies diluviennes qui ont déjà occasionné des morts et plusieurs dégâts matériels. Lire la suite sur...

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.