Cameroun: Sud - Des appuis pour deux communes

Le Programme de Développement économique et social des villes secondaires exposées aux facteurs d'instabilité (Prodesv) vient d'apporter des appuis en matériels roulant, informatique et d'hygiène aux communes de Campo dans l'Océan et de Mintom dans le Dja-et-Lobo.

Cet important appui est constitué de deux motos tout terrain, de deux ordinateurs de bureau complets, de seaux à robinet et de cartons de savon, remis le 4 juin dernier à Ebolowa. Selon le gouverneur, Félix Nguélé Nguélé qui a présidé la cérémonie, cet appui va renforcer les capacités des deux communes bénéficiaires, afin que celles-ci disposent chacune des ressources adéquates, pour mener à bien les activités et les missions qui les incombent. Ça fait en effet 18 mois que le Fonds spécial d'équipement et d'intervention intercommunale (Feicom) roule avec ces deux localités. De cette collaboration, elles ont reçu chacune un peu plus de 436 millions de F pour la réalisation de nombreux projets sociaux. Un accompagnement réalisé dans le cadre du Prodesv, qui est un fruit de la coopération Cameroun-Union européenne.

Pour Tchumbe Rachidatou, conseillère à la cellule d'appui auprès du coordonnateur de la coopération Cameroun-union européenne, le Prodesv est financé à hauteur de plus de 13 milliards de F au titre du 11e protocole financier de la coopération Cameroun-union européenne. Il contribue donc à l'atteinte de certaines cibles du développement durable. Le programme appuie au total 15 villes secondaires dans cinq régions du pays. Ce programme comme l'a relevé la représentante du coordonnateur de la coopération Cameroun-Union européenne, vient renforcer la stabilité nationale et une meilleure gestion des migrations.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.