Cameroun: Lutte contre la drogue - Près de 550 kilos de cannabis brûlés

Vendredi 26 juin dernier, 29 sacs contenant 548,28kg de cannabis ont été incinérés à la décharge municipale de Ngombè, dans l'arrondissement de Douala V. Une opération qui s'est déroulée en présence du procureur de la République près le tribunal de Grande instance (Tgi) du Wouri, de deux responsables du service d'hygiène et de la salubrité de la Communauté urbaine de Douala (Cud), d'un responsable de la délégation régionale de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepeded) pour le Littoral, du responsable de la décharge municipale de Ngombè, des éléments de la légion de gendarmerie du Littoral et des suspects interpellés le 11 mai 2020.

Pour revenir justement à ce 11 mai 2020, ce jour-là, la gendarmerie reçoit une information sur l'existence d'un site d'écoulement de cannabis au lieudit Texaco aéroport. Les gendarmes vont obtenir le numéro de téléphone du dealer et grâce à cela, ils lui passent un coup de fil et réussissent à tendre un piège à l'individu à l'autre bout de la ligne. Ce dernier leur indique le lieu de la transaction, non loin de l'entrée du collège Pozam à la sortie Est de la ville de Douala. Les gendarmes se déportent au lieu indiqué et vont être accueillis par les nommés Vershiyi Thomas et Babey Michel Baye, qui croient avoir en face d'eux de bons clients. Au moment où ces derniers emballent le seau de cannabis commandé par les « acheteurs » dans un sac plastique, l'assaut est lancé. Les deux quidams sont interpellés et après leurs aveux complets, ils vont conduire les pandores au local servant d'entrepôt, situé au fond d'une mini-cité dont le nom n'a pas été révélé.

La perquisition des lieux a permis de mettre la main sur 29 sacs en plastique contenant du cannabis, soit une valeur absolue de 548,28 kg. Les investigations ont permis aux éléments de la légion de gendarmerie du Littoral de découvrir qu'il s'agit d'un vaste réseau familial de vente de cannabis dont l'approvisionnement se fait dans la région du Nord-Ouest. Deux autres suspects, Babey Jérôme Tama et Vershiyi Briand, sont appréhendés alors qu'ils tentent de corrompre les gendarmes avec la somme d'un million F pour obtenir la libération de leurs frères interpellés, ainsi que pour récupérer leur stock de cannabis. L'enquête se poursuit.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.