Congo-Kinshasa: Procès pasteur Mukuna - Le tribunal fixe la réouverture des débats au vendredi prochain

Le juge président du Tribunal de grande instance de Kalamu, Henri Kibonge vient de fixer la réouverture des débats au vendredi 3 juillet dans l'affaire qui oppose le pasteur Mukuna à son ancienne fidèle de l'église Mamie Tshibola. Cette dernière l'accuse notamment de viol et d'atteinte aux mœurs, rétention des documents et menaces de mort contre elle.

D'après le président du TGI de Kalamu la réouverture des débats fait suite au doute émis par d'autres juges de la composition. Ainsi donc le tribunal a décidé de continuer l'instruction en invitant un expert pour décrypter les images du viol présumé.

Dans une déclaration faite à Radio Okapi, l'Association africaine de défense des droits de l'homme (ASADHO) reproche au juge président du tribunal de grande instance de Kalamu de refuser de libérer l'évêque. Elle évoque la possibilité d'une prise à partie à l'encontre du juge.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.