Angola: COVID-19 - Les autorités traditionnelles veulent renforcer la surveillance dans les frontières

Cabinda — Les autorités traditionnelles dans la municipalité de Belize, province de Cabinda, ont exhorté la population vivant dans les villages frontaliers des régions congolaises de Brazzaville et de la République Démocratique du Congo à renforcer les mesures de surveillance pour empêcher l'entrée illégale de citoyens de ces pays.

Le chef du siège de Belize, Afonso Massiala, a déclaré à l'Angop que plusieurs actions de sensibilisation ont été menées auprès des communautés sur les mesures de lutte contre la pandémie et notamment la garantie de l'inviolabilité des frontières de la part des citoyens étrangers illégales.

Il a indiqué que ces actions bénéficient du soutien des forces de défense et de sécurité qui garantit l'inviolabilité des frontières avec les Congo.

L'autorité traditionnelle a demandé aux forces de l'ordre de redoubler de vigilance et de travailler avec la population pour défendre et protéger les frontières, sans accorder de répit aux violateurs dans les frontières.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.