Congo-Kinshasa: Affaire interpellation du ministre de la justice - Les ministres CACH se désolidarisent du communiqué du 1er ministre Ilunkamba

Les ministres de la plateforme Cap pour le changement (CACH) se disent étonner du communiqué lu dimanche 27 juin par le porte-parole du 1er ministre au cours duquel il a été dit que le gouvernement était indigné de « l'humiliation » subie par le ministre Tunda ya Kasende interpellé samedi par le Parquet général près la cour de cassation.

Dans une déclaration faite ce lundi 29 juin 2020 après une rencontre avec le 1er ministre Ilunkmba, le Vice premier ministre et ministre de l'intérieur, Gilbert Kankonde (issu du CACH) affirme que le contenu du texte précité, n'avait rien à voir avec l'entretien la veille avec le chef de gouvernement. Les ministres CACH se disent outrés, dans la mesure où ils n'avaient pas été consultés quant à la rédaction de ce document.

« Nous tenons à préciser que le contenu de ce communiqué constitue la communication du 1er ministre, ça ne reflète nullement le contenu informationnel de notre rencontre de samedi », a indiqué Gilbert Kankonde.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.