Congo-Kinshasa: Lutte contre la COVID-19 - Les vendeuses des marchés Moulaert et Kalembe Lembe sensibilisés aux gestes barrières

L'Union congolaise des femmes des médias, Ucofem, a effectué une descente, le jeudi 25 juin 2020, aux marchés Moulaert et Kalembe Lembe, respectivement dans les communes de Bandalungwa et Lingwala pour sensibiliser les vendeurs et vendeuses de ces lieux de négoce. Ce, dans le cadre de la campagne dénommée «Stop Covid-19», lancée par l'Ucofem dans le but de lutter contre la pandémie de Coronavirus qui sévit en République démocratique du Congo. À travers cette campagne, l'Ucofem s'est fixée l'objectif de sensibiliser et de conscientiser la population, particulièrement les vendeurs et vendeuses des différents marchés de la ville de Kinshasa, sur le danger réel de ce fléau. Cela, étant donné que c'est dans ces lieux de négoce que l'on retrouve une forte concentration de la population qui constitue la catégorie des personnes vulnérables.

À travers les radios communautaires, les agents sensibilisateurs et membres de l'Ucofem ont fait passer leur message pour atteindre un plus grand nombre des vendeurs et vendeuses de ces marchés.

« Se laver les mains plusieurs fois avec du savon, éternuer dans son coude, porter le masque et observer la distanciation sociale », sont les éléments clés de leur message, tout en invitant les vendeurs et vendeuses de ces lieux de négoce à se protéger afin de protéger aussi les autres. Ce n'est qu'en respectant ces gestes barrières qu'ils pourront stopper la propagation de cette maladie infectieuse.

Il convient de noter que cette campagne a été menée sous l'encadrement des pasteurs Pascal Ntesa et Mbuta, respectivement des radios « Bana notre père » au marché Moulaert et de la « Communauté des églises pentecôtistes en mission, CEPM, » de Kalembe Lembe.

Reconnaissantes, les vendeuses ont loué l'initiative et félicité l'Union congolaise des femmes des média pour avoir éclairci les zones d'ombre autour de la Covid-19 afin qu'elles aient une bonne information.

La directrice exécutive de l'Ucofem Anna Mayimona Ngemba a, pour sa part, souligné que l'engagement de sa structure dans le cadre de la lutte contre cette pandémie se justifie du fait que personne ne peut affirmer être à l'abri de ce fléau. Donc tout le monde est concerné par cette pandémie.

« C'est ainsi que l'on doit se lever afin de stopper sa propagation », a elle soutenu. Et d'ajouter : « On a commencé d'abord la sensibilisation au niveau des médias, ce que l'on a appelé les médias classiques, les réseaux sociaux. Maintenant, nous avons ciblé les marchés parce qu'ils ont de radio sans fréquence. Egalement, ces radios sont des canaux importants pour atteindre un grand nombre d'hommes et des femmes qui passent leur journée aux marchés ».

À la fin de la sensibilisation, l'Ucofem a distribué des masques de protection aux vendeuses.

Il convient de noter que l'Ucofem cible, lors de cette campagne, plus de cinquante marchés.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.