Gabon: L'OMS mobilise 41 experts en appui à la riposte contre la COVID-19 au Gabon

Depuis l'identification des premiers cas dans la ville de Wuhan en Chine en décembre 2019, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) poursuit et amplifie des efforts mondiaux dans la lutte contre la COVID-19.

Au Gabon, dès le lancement de l'alerte par l'OMS, le Bureau pays a apporté son expertise afin de renforcer les capacités de préparation et de réponse au COVID-19. Ainsi, avant la notification du cas index, un appui substantiel a été apporté au pays pour l'amélioration du Plan National de Préparation et de Riposte. L'OMS en collaboration avec les structures hospitalières a effectué une évaluation des capacités techniques, logistiques et infrastructurelles des sites sectionnés par le gouvernement pour le traitement des malades COVID-19 (SICOV). Un plan d'amélioration des SICOV a été proposé.

Sur le plan matériel et logistique, un premier appui a été effectué par la fourniture de 1 000 Kits de dépistage, 1500 Kits d'équipement individuelle, 250 Kits d'extractions virales, 2 véhicules pour le transport des échantillons de prélèvements, 13 téléphones portables, 40 box internet et 6 tablettes dotés du système Go.Data. Le Gabon est le premier pays de la Région africaine a utilisé cette application de collecte et de gestion des cas et cas contacts de la maladie à virus Ebola dans le cadre de la riposte contre la COVID-19.

Outre la logistique, le Bureau pays a mis en place une équipe d'appui à la gestion des incidents composé de 41 experts nationaux et internationaux dans les domaines de la Coordination et Leadership, Prévention et Contrôle des Infections, Surveillance épidémiologique, Prise en charge, Laboratoire et Communication de Risques et Engagement Communautaire. Quatre épidémiologiques ont été recrutés pour renforcer les coordinations provinciales.

L'équipe de riposte collabore avec le Comité de pilotage du plan de veille et de lutte contre la pandémie à coronavirus au Gabon (COPIL). Elle soutient ainsi la partie nationale dans la mise en œuvre des protocoles homologués et les informations normées sur la COVID 19, l'évaluation de la tendance conformément aux politiques fondées sur des données probantes, la formation des agents de santé des structures, la sensibilisation communautaire sur les mesures préventives, la surveillance et le suivis des contacts. Chef de file dans les domaines essentiels et fondamentaux inhérents à la riposte, l'OMS est membre du Comité Scientifique, organe consultatif de 9 experts ayant pour mission de faire toutes diligences intellectuelles, doctrinales, scientifiques et techniques relatives à la COVID-19.

Dans le domaine du leadership et de la coordination, l'OMS a participé aux rencontres de haut niveau organisées par le Premier ministre, Coordinateur du COPIL avec tous les partenaires techniques et financiers (Banque Mondiale, BAD, Union Européenne, AFD, FMI et les agences des Nations Unies). L'une d'elles a abouti à l'élaboration d'une matrice consolidant les engagements immédiats et futurs des partenaires à la riposte contre la pandémie de COVID-19.

Dans le cadre de la nouvelle stratégie de riposte, l'OMS est partie intégrante des commissions de la Taskforce de suivi et d'orientation stratégique mise en place par le Chef de l'Etat. il faut aussi noter qu'un accord de financement de 6 240 000 $US (six millions et deux cent quarante mille dollars US) a été signé avec la Banque Mondiale et l'Etat gabonais. L'accord vise à renforcer les capacités infrastructurelles, techniques et logistiques du gouvernement pour répondre à la pandémie à travers la fourniture entre autres d'ambulances, d'équipements de protection individuelle, d'unités de soins intensifs, de tests et l'organisation de formations.

L'OMS au Gabon entend ainsi accompagner le gouvernement avec des mesures fortes et une collaboration continue pour finir avec la pandémie de COVID-19, sans occulter les autres sujets de santé publique dans le pays.

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.