Afrique: Espagne - 34 arrestations pour trafic de déchets vers le continent

La garde civile espagnole a interpellé 34 personnes dans les îles des Canaries, Gran Canarie et Tenerife.

Ces personnes sont impliquées dans le trafic illégal de déchets de matériel électrique et électronique à destination de plusieurs pays d'Afrique, Sénégal, Ghana, Gambie, Togo, Bénin, Guinée, Sierra Leone et, surtout, Nigeria. Entre 2018 et 2019, 138 transferts illégaux auraient eu lieu.

Moteurs, pièces de rechange de véhicules, appareils électro-ménagers divers et variés, et surtout une quantité considérable d'appareils électriques et électroniques, au total, sur deux ans, au moins 2 500 tonnes de ce type de déchets ont été exportées depuis l'archipel espagnol des Canaries en direction de plusieurs pays africains, le Nigeria en particulier.

Une grosse trentaine de personnes sont impliquées, notamment une Italienne de 62 ans, dont la résidence aux Canaries a été fouillée de fond en comble.

L'enquête de la garde civile a permis de conclure que ce qui passait à la douane comme du matériel de rechange était en fait des déchets dangereux.

Une fois arrivés dans les pays africains, à en croire les enquêteurs espagnols, ils parvenaient entre des mains d'enfants qui en extrayaient de l'aluminium et du cuivre.

Or, de même source policière, ces déchets sont très dangereux, puisqu'ils contiennent du mercure, de l'arsenic ou du phosphore. En outre, leur mauvaise utilisation libère des gaz contribuant au réchauffement global.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.