Togo: Pillage en règle

29 Juin 2020

Les journaux, les sites internet, mais aussi les radios et les télévisions ont fait du piratage un métier. Une façon simple et peu onéreuse d'avoir du contenu

Aucun respect des droits d'auteur et des législation en vigueur. Textes, photos, vidéos, audios sont littéralement pillés.

Face à ce phénomène, la Haute Autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC) tape du poing sur la table.

'Toute diffusion de programmes audiovisuels ou radiophoniques protégés est, d'une part passible de sanctions de la HAAC et constitue, d'autre part, un délit de contrefaçon, puni par le Code pénal d'une peine d'emprisonnement', a rappelé lundi Pitalounani Telou, le président de la de l'institution.

La HAAC devrait également s'intéresser au cas des sites et de la presse écrite qui ne se comportent pas différemment.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.