Burkina Faso: Lutte contre l'insécurité urbaine - Un réseau de braqueurs dans les filets de la police

En effet, ils sont quatre à être mis aux arrêts par les éléments dudit service et ce, grâce à la collaboration de la population.

Ces malfrats, à l'aide d'une kalachnikov et de deux pistolets automatiques, opéraient depuis près de deux ans dans plusieurs quartiers de la capitale burkinabè, notamment Tampouy, Karpala, Nagrin, Dassasgo et Bissighin, et dans d'autres localités du pays. Plusieurs personnes en ont été victimes et certaines ont même perdu la vie.

Ainsi, ils ont commis, depuis le premier trimestre de l'année 2018 jusqu'à leur interpellation, plus de 40 braquages dans la seule ville de Ouagadougou. Le préjudice cumulé selon leur déclaration s'élève à près de 10 millions de FCFA.

Au cours de leur interpellation, il a été trouvé en leur possession une arme de guerre Kalachnikov, un pistolet automatique, des chargeurs et des cartouches, des vélomoteurs et divers autres objets.

Pour votre sécurité et celle des autres, dénoncez tout cas suspect aux Forces de Défense et de Sécurité via les numéros verts que sont: le 17 (Police Nationale), le 16 (Gendarmerie Nationale) et le 1010 (centre National de Veille et d'Alerte).

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.