Sénégal: «Consciente citoyenne : Ma part de veille, d'alerte et de contribution» du Colonel Moumar Guèye

29 Juin 2020

Paru il y a trois ans aux Éditions Abis, «Consciente citoyenne : Ma part de veille, d'alerte et de contribution» de l'écrivain Colonel Moumar Guèye, est un livre d'actualité abordant les «dérives» et «manquements» de la société sénégalaise. Une belle participation à la construction d'un citoyen modèle enraciné et ouvert aux vents du monde.

L'on connaît déjà du Colonel Moumar Guèye une plume exquise et un attachement sans frein à la faune. Seulement, l'on oublie souvent son caractère d'intellectuel au sens sartrien du terme, c'est-à-dire ce désir de se mêler de ce qui, aux yeux de certains, ne le regarde pas.

Mais cette curiosité incurable doit être le propre de tout penseur désireux de participer à la construction de l'humain, de la société. C'est cet engagement, synonyme d'une sorte d'obligation morale, que transpire la plume du Colonel.

Son ouvrage «Consciente citoyenne : Ma part de veille, d'alerte et de contribution», paru en 2017 aux Éditions Abis, est en réalité une belle contribution à l'édification d'un Sénégalais modèle.

Un citoyen qui joue pleinement son rôle parce que conscient de sa citoyenneté. Car, c'est dans le comportement et le travail de chacun que la société se forge.

Une œuvre éducative

Cette œuvre constituée, en grande partie, d'articles parus dans la presse et agrémentée par une série de bandes dessinées, marque la volonté de l'auteur de voir que le commun vouloir de vie commune se fasse dans la plus belle des manières.

Saint-louisien bon teint, Moumar Guèye a le mérite d'avoir vécu avant l'indépendance, d'assister aux premières décennies de l'accession du pays à la souveraineté internationale et de voir passer des générations et des époques.

C'est dans ce sens que son livre revêt un caractère particulier. Son caractère intemporel transparaît dans la qualité du verbe et des thématiques abordées. De quoi nourrir une génération qui cherche désespérément des repères pour avoir été fragilisée par une uniformisation culturelle d'une rare violence.

«Consciente citoyenne... » approuve, dénonce, éduque, enseigne et rappelle. Il interpelle les citoyens comme les leaders politiques sur la pertinence ou non des actes quotidiens de chacun. Les choses qui auraient pu être et qui n'ont pas été.

Dans ce contexte de crise sanitaire et d'état d'urgence où le respect des lois et institutions est salvateur, ce livre trouve tout son sens. Il rappelle à ses lecteurs comment les insouciances et comportements «insalubres» d'hier se paient cash aujourd'hui. Le tout à l'autel de la citoyenneté et de certains fondements civiques.

Le Président de l'Assemblée nationale, Moustapha Niasse, qui a préfacé l'ouvrage, explique que ce livre suscite l'intérêt, par la précision des idées et des concepts proposés et par la densité des analyses.

Même si l'on n'est pas totalement d'accord avec l'auteur comme quand, par exemple, il évoque le «wax waqèt» comme étant un acte de foi, de sagesse, de courage, Moumar Guèye a le mérite d'avoir posé un débat digne d'intérêt sur des questions cruciales (l'école, le transport public, la gestion des ressources, le patrimoine, les langues nationales) touchant les fondements de notre société.

Son livre est certes une alerte, mais aussi il sert à éclairer le chemin d'une société sénégalaise plus que jamais attachée à ses valeurs culturelles et à son histoire. Une société qui entrevoit l'avenir avec espoir, clairvoyance et responsabilité.

Né à Saint-Louis du Sénégal, Colonel Moumar Guèye est ingénieur des Eaux et forêts. Il est également spécialisé en Agroforesterie, gestion des aires protégées et développement international.

L'auteur, ancien conservateur des parcs nationaux et conseiller technique au Ministère l'Environnement, est à l'origine de plusieurs publications. Parmi celles-ci «La malédiction de Raabi», «Racines de fidélité», «L'eau, source de paix et sécurité».

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.