Madagascar: Ville de Toliara - Des travaux d'aménagement en chantier

Le département de l'Urbanisme et de l'hygiène publique de la commune urbaine de Toliara s'active. Des chantiers naissent dans la ville.

Enfin, les canaux d'évacuation tant attendus sont là! La prochaine saison des pluies pourrait ne plus être catastrophique pour la cité du Soleil. L'eau jusqu'aux genoux dans les rues ne serait donc plus au rendez-vous dans le chef-lieu de région d'Atsimo Andrefana. Le drain, s'il y en a, n'a d'ailleurs jamais connu d'entretien depuis des années.

« Des travaux de mise en place de canaux d'évacuation se tiennent au niveau de la digue de Kihembe. Un système de drainage nouvelle tendance est également en chantier, depuis le commissariat de Toliara Centre jusqu'au Jardin de la mer. Un bassin phytobiologique est installé non loin de la rive », explique Patrick Manasoa Andriamirify, adjoint au maire en charge de l'Urbanisme et de l'hygiène publique à la commune urbaine de Toliara.

La ville a longtemps vécu avec de l'eau non évacuée et attend que le soleil vienne assécher les rues. Le niveau de la mer étant un peu situé au dessus de la ville, l'eau n'arrive pas à s'écouler vers la mer. « Cette fois-ci, le bassin deviendra un système de filtrage permettant d'obtenir de l'eau non polluée à la sortie vers la mer. Un système de clapet y est installé dans le but d'alterner la sortie de l'eau en marée basse et l'eau de mer en marée haute », ajoute-t-il.

D'autres projets d'aménagement tels que la réfection de l'avenue Baobab, allant du stationnement de taxis-brousse de Sanfily à la Jirama de Betania, l'installation de nouveaux canaux sur le boulevard Monja Jaona qui mène au Jardin de la mer, la réparation des trois principaux bazars de la ville qui dépassent largement la capacité d'accueil prévue ainsi que la réfection de ruelles de quelques fokontany sont également en cours et soutenus par le ministère de l'Aménagement du territoire et le projet PADEV ( Projet d'aménagement et de développement des villes).

Autres besoins

L'embellissement des avenues sera, par contre, à la charge de la commune urbaine de Toliara. Pour l'heure, les habitants demandent que soient considérées d'urgence l'état des rues à Andaboly, derrière le terrain Maitre Kira, les ruelles d'Andakoro, la cité Seimad à Mahavatse ou encore la chaussée en piteux état au niveau du marché de Scama. Des tricycles refusent carrément de desservir ces quartiers surtout en période de pluie, car les tireurs sont obligés de descendre, de patauger et de pousser leur machine.

L'adjoint au maire cite d'autres projets envisagés pour 2021, mais ne vont pas encore dans ce sens. Il a notamment parlé de la gestion de la circulation des pousse-pousse, l'aménagement des espaces dans les marchés, la chasse aux constructions illicites et l'installation de blocs sanitaires. La grande ville de Toliara ne dispose même pas d'une seule toilette publique.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.