Madagascar: Les forces de l'ordre présentes pour le respect des mesures

Le déconfinement total est acté maintenant. On ne reviendra pas en arrière. L'intervention du Premier ministre sur les chaînes de télévision et de radio malgaches l'a clairement signifié.

C'est une décision mûrement réfléchie et qui nécessite l'adhésion de toute la population. Le ton du chef du gouvernement était pondéré, mais il recelait une certaine fermeté. La propagation du Covid-19 est une réalité et il faut affronter la situation avec des mesures drastiques. Ce sont tous les citoyens qui doivent participer à la lutte contre cette pandémie. Maintenant, le relâchement constaté ces derniers temps ne doit plus être toléré. Les forces de l'ordre ont sévi, hier, contre les contrevenants. La responsabilité citoyenne est requise.

La situation est préoccupante. L'état d'urgence sanitaire doit plus que jamais être respecté. Le Premier ministre a donc renouvelé les mesures qui ont déjà été prises, mais qui devront, cette fois-ci, être respectées par tous. Il a appelé à la participation des citoyens pour que cette lutte soit menée de manière efficace.

Dorénavant, les sanctions seront appliquées avec rigueur. Les forces de l'ordre sont donc entrées en action, hier, et les contrevenants ont été sanctionnés. Le général Elack Andriankaja a renouvelé à la télévision et à la radio ses recommandations sur le respect des mesures et a affirmé qu'il n'y aurait plus de tolérance pour les contrevenants.

Les "taxis-be" ont été contrôlés systématiquement et de nombreuses voitures ont été envoyées à la fourrière. Leurs chauffeurs ont été arrêtés et ont été placés en détention. Les piétons sans masque ont dû balayer les rues de la capitale. C'est un rappel à l'ordre nécessaire qui doit être fait étant donné que les chiffres portés à la connaissance du public sur la situation de l'épidémie de Covid-19 sont de plus en plus préoccupants.

C'est la responsabilité de tous qui est engagée. Les autorités sont décidées à mettre un terme au relâchement coupable de ces derniers jours. Cette mise en action des forces l'ordre a fait son effet, hier, et on espère qu'elle continuera à porter ses fruits.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.