Cote d'Ivoire: Champion de Côte d'Ivoire 2019-2020 - Le Racing livre les secrets de son sacre

Saison exceptionnelle, champion exceptionnel, pourrait-on titrer. Pour sa deuxième saison seulement dans l'élite du football ivoirien, le Racing club d'Abidjan a été sacré champion de Côte d'Ivoire de ligue1.

Une saison qui n'est pas allée à son terme (arrêtée à six journées de la fin) à cause de la crise sanitaire. Avec 38 points (11victoires, 5 nuls et 4 défaites), le Racing a devancé au classement le Fc San Pedro (35 points).

Bien que tout était encore possible pour les six journées restantes, la plupart des observateurs du football ivoirien estiment que les protégés du président Cissé Lossegni méritent leur titre de champion.

« L'équipe a été la plus régulière tout au long de la saison. Elle a mené les débats pendant longtemps dans ce championnat. Elle a gardé son homogénéité et son ossature et a profité du fait que les autres changent constamment leur effectif.

Elle a gardé le sien et elle mérite son titre », a affirmé Rigo Gervais, ex-entraîneur de l'Africa Sports. Il y a quelques saisons, l'As Tanda, une équipe issue de la deuxième division, avait également remporté le titre lors de sa deuxième saison dans l'élite.

Contrairement aux Princes du Gontoungo du président Yoboua Cévérin dont la stratégie était basée sur le recrutement de vieux routiers et de joueurs aguerris du championnat à coup de millions par un président qui ne reculait devant rien à l'époque, le Racing, lui, jouit des fruits de la formation.

Le Rca n'est pourtant pas le seul club à privilégier la formation en Côte d'Ivoire. Le président souligne le statut particulier de son club. « Tout dépend de la qualité de la formation. Nous avons la chance d'avoir le président fondateur (Ndlr : Cissé Souleymane) qui est un spécialiste de la formation.

Le club a été mis en place par lui et il a transmis cette doctrine à toute l'équipe et au système managérial.

En plus de la qualité de la formation dans notre club, le Racing a l'appui financier de certains partenaires dont le principal est l'Ogc Nice. Nous n'avons pas de souci financier. Le tout est accompagné d'une bonne gestion. Le Racing est une famille. »

L'entraîneur Diabaté Bassiriki abonde dans son sens et tire son chapeau aux joueurs qui ont su relever le défi de la confiance placée en eux par les dirigeants.

« C'est un sentiment de fierté qui nous anime après ce premier titre de champion. Nous étions sur une programmation de deux ans encore pour gagner un titre de champion. Mais le niveau de compétitivité des enfants nous a obligés à être à ce stade. C'est donc logique d'être fier d'eux. Ils y ont cru et ils n'ont pas lâché.

Tenir le fauteuil de leader pendant neuf journées n'est pas donné à tout le monde. Malgré leur jeune âge, ils l'ont réussi. Nous avons pris un gros risque en faisant confiance aux jeunes. C'est le résultat de la formation qui est mis en valeur à travers ce titre », a-t-il déclaré.

Le technicien des Lions d'Abidjan (le surnom du club) est également revenu sur les conditions du sacre. Notamment le fait que le championnat ne soit pas allé à son terme. Il estime cependant que cela n'enlève en rien au mérite de ses joueurs.

« C'est un titre mérité. Pour les six journées qui restaient, rien n'indiquait que nous allions lâcher. Nous avions une avance de 3 points sur notre dauphin que nous devions croiser. Nous faisions une comparaison par rapport à nos performances de la première phase.

Sur les six dernières journées de la phase aller, nous avons enregistré 4 victoires, une défaite et un match nul.

Des performances que nous étions capables de rééditer lors des six dernières journées et qui nous auraient permis d'être champions parce que nous étions sur une bonne lancée. Nous avions atteint notre vitesse de croisière avant l'arrêt du championnat », a ajouté l'entraîneur du Rca.

Champion de Côte d'Ivoire 2019-2020, le Racing club d'Abidjan effectuera ses premiers pas en Coupe d'Afrique, la saison prochaine, en tant que seul représentant ivoirien en Ligue des champions. Un autre défi qui ne semble pas inquiéter les dirigeants.

« Quand on est dans l'élite du football ivoirien, on se prépare à tout. La saison prochaine, l'ossature de l'équipe sera là et nous allons apporter des renforts de qualité en privilégiant les secteurs faibles. Mais nous resterons dans la même logique de la formation et nous continuerons avec la plupart des jeunes qui seront là.

Cette saison déjà, nous étions attendus après les résultats que nous avons enregistrés lors de notre première saison. Les gamins ont pris la mesure de leurs responsabilités et pourront relever les défis futurs », a-t-il conclu.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.