Soudan: Jeune de Résistance - Notre objectif principal est de compléter la marche de la Révolution

Khartoum — Un membre des Comités de Résistance de la région Salama, square (1), Omer Siddig Mohamed, étudiant à l'Université du Soudan pour les Sciences et la Technologie - Collège des langues - a dit que l'objectif principal des comités de résistance, avant la réalisation du gouvernement civil, c'est de renverser le régime, et maintenant le but principal est de compléter les objectifs de la révolution.

Interviewé par l'Agence Soudanaise de Presse (SUNA), il a affirmé que les principaux objectifs de la procession du 30 juin sont la rétribution du sang des martyrs et la complétion des trois structures de pouvoir en formant le Conseil législatif pour renforcer le rôle de surveillance de performance et pour élargir le cercle de prise de décision.

Il a souligné que les objectifs les plus importants des processions du 30 juin est le renvoi des gouverneurs militaires et la nomination des gouverneurs civils, la complétion du dossier du processus de paix, l'établissement des commissions, ainsi que la réforme des institutions judiciaires.

Omer a indiqué que les comités de résistance œuvrent dans les domaines politique, économique, social et culturel, et la pratique de ses activités à travers des processions millionnaires, des grèves politiques en plus de ses activités dans le domaine économique moyennant la surveillance des commerçants, des boulangeries, des centres de gaz, et ses rapports sur leur performance aux autorités compétentes en matière de préservation des intérêts des citoyens.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.