Cameroun: Affaire Hugo Broos - Fécafoot - l'Etat paiera près de 148 millions de F

Cette somme constitue le paiement des arriérés de salaires de l'ancien coach des Lions et de son adjoint, Sven Vandenbroeck.

L'affaire qui oppose Hugo Broos à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) connaît son dénouement. En effet, le 15 juin dernier, la signature par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, de deux décisions de mandatements des sommes de 114.204.152 F pour Hugo Broos, ex-entraîneur national de la sélection senior de football du Cameroun et 33.684.278 F pour Sven Vandenbroeck, son adjoint, vient mettre un terme aux revendications du technicien belge. L'Etat déboursera donc la somme de 147.888.430 en guise d'arriérés de salaires assortis des pénalités pour les deux techniciens belges.

En effet, alors que le contrat d'Hugo Broos avec le Cameroun court jusqu'en février 2018, le président du comité de normalisation d'alors Me Dieudonné Happi le résiliera en décembre 2017. Quelques mois plus tard, Hugo Broos avait porté plainte à la Fécafoot auprès de la commission du statut du joueur de la Fifa pour « rupture abusive de contrat ». Il y avait également couché une série d'exigences comme le paiement de la somme de 974 millions de F majorée de 5% à l'année à compter du 21 décembre 2017.

Le 28 janvier 2020, le juge unique de cette commission a tranché en demandant de ne payer que les arriérés de salaires de l'ancien coach des Lions indomptables. La Fécafoot a été notifiée par la FIFA le 17 mai en donnant 30 jours au Cameroun pour payer les coaches. De source digne de foi, Hugo Broos et Sven Vandenbroeck percevront leur dû via la Société générale du Cameroun pour le premier et la Deutsche Bank pour le second dans les plus brefs délais. La signature des mandatements ayant coïncidé avec le traitement des salaires des fonctionnaires.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.