Afrique Centrale: Cameroun-Guinée équatoriale - Solidarité et fraternité d'abord

Le président du Cameroun Paul Biya (g.) et Le président de la Guinée Équatoriale Teodoro Obiang (dr.)

Au cours d'un entretien hier à Yaoundé, le Mindef Joseph Beti Assomo et son homologue équato-guinéen, Leandro Bekale Nkogo, ont revisité les liens entre leurs deux pays.

Dialogue entre frères, hier au ministère de la Défense. Comme sous un arbre à palabres en plein cœur de la forêt équatoriale. Leandro Bekale Nkogo, ministre de la Défense nationale de la Guinée équatoriale, en profite pour rappeler ses origines de Ma'an dans la Vallée du Ntem, région du Sud-Cameroun. Liens de sang sacré entre Camerounais et Equato-guinéens, que les « incompréhensions » ne peuvent briser. L'hôte du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo a amplement ex- primé la valeur et la profondeur des liens de solidarité et de fraternité entre les deux pays.

Pour Leandro Bekale Nkogo, « personne ne peut s'attaquer au Cameroun en passant par la Guinée équatoriale ». Son pays, martèle-t-il, tient à la sauvegarde des excellentes relations historiques et culturelles avec le Cameroun. «Des ennemis veulent nous voir divisés. Mais nos peuples et surtout nos chefs d'Etat sont attachés à la paix», a-t-il souligné. Ces propos sont amplifiés par le ministre d'Etat, ministre de l'Intégration régionale, Baltazar Engonga Edjo'o. Pour lui, les malentendus entres populations de part et d'autre de la frontière ne peuvent pas être le reflet de la qualité des relations entre le Cameroun et son voisin. C'était à la suite du propos liminaire de Joseph Beti Assomo. Le Mindef a rappelé que le président Paul Biya accorde une attention particulière à cette visite, tout comme son homologue et frère, Téodoro Obiang Nguema Mbasogo. Des échanges entre ministres de la Défense qui s'inscrivent dans la continuité de la visite qu'il a effectuée à Malabo en mai 2019.

Par ailleurs, Joseph Beti Assomo a confié qu'aucune entrave à la paix intérieure et la stabilité de la Guinée équatoriale ne peut prospérer avec la complicité du Cameroun. En témoigne, l'opération courageuse des forces de défense camerounaise ayant conduit à la saisie d'un important stock d'armes à Kye-Ossi, en décembre 2017. Une opération qui a permis de déjouer une attaque planifiée contre le régime de Malabo. Cette visite de courtoisie a eu lieu en marge de la réunion des experts des deux pays. En effet, la rencontre s'est ou- verte à l'Hôtel Hilton, sous la coprésidence du général de division Hector Marie Tchemo, major général à l'état-major des armées, représentant du chef d'état-major des armées, et du général de brigade Candido Ncogo Engono, directeur de la Coopération militaire au ministère de la Défense nationale de la Guinée équatoriale.

Dans son mot d'ouverture, le général de division Tchemo a rappelé la qualité des rela- tions fraternelles entre les deux pays. Une coopération bilatérale qui s'exprime dans le domaine de la lutte contre la piraterie maritime, et « privilégiant la recherche des solutions consensuelles aux problèmes récurrents de l'insécurité transfrontalière ». La réunion des experts était donc un cadre de conception d'une passerelle entre les deux armées, afin de traduire la volonté des deux chefs d'Etat. Celle du renforcement de la collaboration à la frontière entre le Cameroun et la Guinée équatoriale. Les travaux s'achèvent ce jour par une réunion des chefs d'état- major des armées et celle des ministres de la Défense des deux pays .

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.