Comores: Hausse surprise des transferts d'argent de la diaspora

Les Comoriens de la diaspora se sont montrés particulièrement généreux depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Les transferts d'argent ont augmenté d'un tiers sur les cinq premiers mois de l'année, par rapport à l'an dernier, selon la Banque centrale des Comores. Une hausse inattendue alors que les institutions financières redoutent globalement une baisse des transferts d'argent vers l'Afrique.

C'est une divine surprise pour les autorités comoriennes. Selon la Banque centrale, les transferts d'argent de la diaspora se sont élevés à 74 millions d'euros sur les cinq premiers mois de l'année, contre 56 millions d'euros l'an dernier.

Une hausse d'un tiers en pleine période de pandémie, que le gouverneur de la Banque centrale attribue à la « solidarité traditionnelle » des Comoriens.

L'archipel de 800 000 habitants dispose d'une diaspora forte de 300 000 personnes, dont la générosité est essentielle à la vie économique locale. Les transferts de la diaspora représentent environ 20% dans la richesse nationale et constituent la première source de devises du pays.

La pandémie ayant interrompu nombre d'activités aux Comores, à commencer par le tourisme, il semblerait, selon les autorités, que la diaspora ait voulu compenser la chute des revenus.

D'autant qu'en raison de la crise sanitaire, beaucoup d'expatriés ne rentreront pas aux Comores pour les vacances estivales. Mais il est encore difficile de dire si l'exemple comorien se reproduira dans d'autres pays.

Il y a deux mois, la Banque mondiale prévoyait pour cette année une chute de 23% des transferts d'argent vers l'Afrique en raison de la baisse d'activité des pays où vivent les différentes diasporas.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.