Ile Maurice: Maladie de Kawasaki - Un enfant de 2 ans guéri en mars dernier

Aucun cas de la maladie de Kawasaki n'a été enregistré dans les hôpitaux publics depuis le début de la pandémie Covid-19. Mais un cas avait été détecté dans une clinique privée fin mars. C'est ce que Kailesh Jagutpal a répondu à une question de Buisson Léopold au Parlement ce mardi 30 juin.

Selon le ministre de la Santé, l'enfant avait été admis fin mars et a pu rentrer chez lui le 1er avril. «Le cas n'est pas lié au Covid-19» a-t-il précisé. Lorsque l'enfant était tombé malade, les médecins avaient effectué les tests de dépistage pour le coronavirus. Les résultats s'étaient révélés négatifs et les médecins se sont alors tournés vers d'autres pistes.

Pour rappel, les symptômes de cette maladie sont des éruptions cutanées, fièvre, paume des mains et plante des pieds gonflés, irritation de la bouche et des problèmes cardiaques qui peuvent nécessiter un traitement à vie. Cette maladie inflammatoire, qui touche principalement les enfants de moins de cinq ans, est potentiellement mortelle si elle n'est pas diagnostiquée à temps.

Selon les dernières recherches, la recrudescence de cette maladie, qui avait été découverte la première fois au Japon en 1967, serait liée au nouveau coronavirus. Auparavant, la maladie de Kawasaki n'affectait que très peu d'enfants et était considérée comme rare. Mais depuis le début de la pandémie de la Covid-19, les chiffres ont drastiquement augmenté.

Cependant, la maladie de Kawasaki, contrairement à la Covid-19, n'est pas transmissible. La cause exacte n'est toujours pas connue, mais les scientistes, pour l'heure, se penchent sur un cocktail de facteurs: prédispositions génétiques, présence d'un virus ou d'une bactérie entre autres.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.