Afrique: COVID-19 - Plus d'un quart de la population mondiale serait plus vulnérable aux complications

Plus d'un quart de la population serait plus vulnérable aux complications liées à la Covid-19, soit 22 % de la population mondiale, c'est-à-dire environ 1,7 milliard de personnes, selon une étude du CDC (Etats-Unis).

Environ 1,7 mlliard de personnes seraient atteintes de troubles de la santé susceptibles de causer des complications en cas d'infection par le virus de la Covid-19, selon une étude du CDC, aux États-Unis. Les troubles de santé les plus fréquents des patients sont les maladies cardiovasculaires (32 %), le diabète (30 %) et les maladies pulmonaires chroniques (18 %). Chez les personnes présentant des troubles de santé antérieurs ou indépendants du coronavirus, les hospitalisations sont six fois plus fréquentes (45,4 %) que chez les personnes sans maladie notable (7,6 %). C'est aussi le cas pour le taux de mortalité, 12 fois supérieur (19,5 %) par rapport aux personnes sans troubles (1,6 %), indique le CDC.

Une part importante des personnes atteintes de Covid-19 ne sont pas identifiées (asymptomatiques, non testées) ou ne se déclarent pas aux services de santé, par choix ou par contrainte, souligne l'étude. Toutefois ces données ne sont représentatives que pour la population des États-Unis. C'est plutôt une invitation à la précaution.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce que la barre des 10 millions de cas et 500.000 décès liés à la Covid-19 dans le monde a été atteinte, six mois après les premiers cas de nouveau coronavirus en Chine. Plus de la moitié des cas de l'épidémie (5,42 millions) ont été enregistrés dans les Amériques. Les Etats-Unis et le Brésil restent les deux pays les plus touchés par la pandémie aussi bien en termes de cas (respectivement près de 2,5 millions et plus de 1,3 million) que de décès (respectivement plus de 125.000 et plus de 57.000).

L'Agence rappelle les cinq priorités sur lesquelles chaque pays "doit se concentrer pour sauver des vies", et inverser la tendance. A savoir : autonomiser des communautés; éliminer la transmission du virus; sauver des vies et accélérer la recherche; et faire preuve de leadership politique. Elle a besoin de 31,3 milliards de dollars (soit moins de 10% de de ce que l'économie mondiale perd chaque mois à cause de la pandémie) pour financer les essais, les médicaments et les vaccins pour la Covid-19.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.